Santé : Règles douloureuses qu’elles en sont les causes et quelles sont les différentes solutions !

À partir de l’adolescence, les jeunes femmes commencent à avoir leurs menstruations tous les mois. Pour certaines femmes, cette période passe inaperçue.

Santé : Règles douloureuses qu’elles en sont les causes et quelles sont les différentes solutions !

Par contre, pour d’autres, elle est un véritable calvaire à cause des douleurs qui viennent avec les règles. Après la lecture de cet article, vous serez en mesure d’identifier les causes et de trouver une solution à vos règles douloureuses.

Les causes des règles douloureuses

Chaque femme vit ses menstruations différemment. De même, la douleur n’est pas toujours la même en fonction des cycles et de la période. En médecine, les règles douloureuses sont appelées « dysménorrhées ».

Chez certaines femmes, les douleurs sont insupportables. Elles sont obligées d’arrêter toute activité pendant plusieurs jours tous les mois à cause d’elles. Si l’on en croit les médecins, plusieurs causes peuvent expliquer ces douleurs insoutenables.

Chez l’adolescente, la plupart des douleurs sont liées aux hormones. Un excès de prostaglandines qui provoque des contractions utérines. De même, une sécrétion de progestérone trop basse peut provoquer des douleurs extrêmes. Ces douleurs s’atténuent après la prise d’un anti-inflammatoire et disparaissent avec le temps.

À partir des premières menstruations douloureuses, une consultation médicale s’impose. À l’âge adulte, l’origine des douleurs est souvent gynécologique.

L’endométriose doit également être recherchée puisqu’elle touche tout de même 10 % des femmes en âge de procréer. Il s’agit d’une muqueuse utérine qui se développe sur d’autres organes. L’endométriose est responsable de douleurs menstruelles, d’une fatigue chronique, d’une infertilité, de troubles digestifs et des cycles irréguliers.

Il se peut aussi que des polypes ou des kystes ovariens ou utérins provoquent des règles douloureuses. Dans ce cas, une imagerie médicale pourra mettre en évidence ces anomalies et une opération est envisageable.

Les solutions qui sont envisageables

Il est normal d’avoir envie de trouver des solutions pour retrouver un certain confort de vie pendant ses menstruations. Plusieurs solutions sont possibles, mais il est important de consulter un médecin avant.

Tout d’abord, pour les adolescentes, la prise de la pilule peut venir résoudre le problème. En effet, la contraception va stabiliser les hormones, réguler le cycle menstruel et atténuer les symptômes.

Évidemment, vous avez la possibilité de prendre des médicaments. Le plus connu d’entre eux est le Spasfon. Pour les adolescentes, les médecins prescrivent souvent Antadys. Sachez qu’il est déconseillé de prendre un Doliprane pendant cette période puisque ce médicament pourrait augmenter le flux. Privilégiez plutôt les anti-inflammatoires comme l’Ibuprofène.

Des solutions plus naturelles permettent de soulager les douleurs menstruelles à court terme. Nos grands-mères avaient l’habitude de poser une bouillotte sur le bas du ventre. La chaleur diffusée dans tout le corps pourrait atténuer la douleur. Cette méthode a fait ses preuves même si elle est loin d’être glamour.

Des femmes préfèrent se tourner vers les huiles essentielles ou vers les médecines traditionnelles. En massant de l’huile essentielle de lavande ou de basilic sur son ventre, il est possible d’atténuer légèrement les douleurs. La lithothérapie, à travers le Jaspe rouge ou la Cornaline, peut s’avérer efficace. Il est possible de se boire des tisanes à base de basilic et d’achillée mille-feuille.

N’oubliez pas que chaque femme est unique. Une méthode qui fonctionne sur vous peut tout à fait ne pas être efficace sur une autre femme. Seul un médecin peut établir un diagnostic et trouver une solution sur le long terme.