Miss France 2023 : Qui est cette première candidate qui est mariée et avec un enfant !

La suppression de certaines règles concernant l’éligibilité à concourir pour donner leur chance à certaines femmes. Les mamans peuvent maintenant prétendre au titre de Miss France 2023 !

Miss France 2023 : Qui est cette première candidate qui est mariée et avec un enfant !

Un grand vent de polémique s’installe autour de la société Miss France depuis l’annonce des changements de règles.

En effet, les anciennes règles avaient été fortement critiquées… cependant, les nouvelles ne font pas non plus l’unanimité. Toutefois, certaines jeunes femmes, comme Victoire Rousselot, en profitent pour participer – enfin – à Miss France 2023 ! Découvrez tout de suite les détails !

Miss France 2023 au carrefour des générations

Si l’élection de Miss France 2023 n’est pas encore d’actualité, les candidates font déjà leurs pas pour avoir l’honneur de porter ce titre. En effet, les concours départementaux se font sentir. Et pour la première fois depuis 1954, les règles régissant l’éligibilité au concours connaissent un remaniement fondamental. Rappelons que les anciennes candidates devaient répondre à certaines conditions.

Selon Maître Simonin, l’huissier en charge du bon déroulement de l’élection, les candidates devaient répondre à de multiples critères. En premier lieu, être de nationalité française. Ce qui est tout à fait compréhensible. Ensuite, être de sexe féminin dès la naissance. Cette deuxième condition est justifiée par la présentation de l’acte de l’état civil de la jeune femme.

Quatre autres conditions viennent renforcer les deux premières. Tout d’abord, une condition de taille. Eh oui, on ne peut pas être éligible pour devenir Miss France 2023, si on mesure moins de 170 cm. Par ailleurs, aucune des candidates ne peut avoir un tatouage qui ne peut être dissimulé. Ensuite, la personne ne doit pas avoir eu recours à la chirurgie plastique.

Cette dernière condition connaît une petite exception. En effet, les chirurgies réparatrices sont tolérées par les organisateurs du concours. Enfin, depuis le début, aucune candidate ne devait être mariée ou pacsée. Par conséquent, aucune mère ne pouvait prendre part à ce concours de beauté. Or, à l’occasion de l’élection Miss France 2023, les règles changent profondément !

Miss ou Mrs France ?

En effet, suite à des actions en justice, la société Miss France décide d’apporter quelques changements sur les règles d’éligibilité à concourir. En 2021, quelques poignées de femmes décident de porter plaintes contre le comité d’élection. Elles racontent qu’Endemol se faisait beaucoup d’argent sur le dos des concurrentes tout en négligeant les règles du code du travail !

Pour que ce type de problème ne revienne plus, la nouvelle gérante de cette grande société a annoncé que certaines modifications étaient de rigueur. En effet, selon les propos d’Alexia Laroche-Joubert, les candidates qui concourent pour Miss France 2023 bénéficieront d’un contrat de travail. Rappelons que la prochaine élection se déroulera à Châteauroux en décembre 2022.

Mais avec la suppression des anciennes règles régissant le concours, les critiques se font nombreuses. En effet, certains internautes reprochent à ce changement d’être trop libérateur. En effet, selon certaines, Miss France 2023 devrait être l’élection de la plus belle demoiselle France. Non pas une invitation à venir comme on est à une soirée !

Toutefois, d’autres utilisateurs félicitent le changement et l’accueillent à bras ouverts ! C’est le cas de Victoire Rousselot. En effet, elle profite de ces changements pour entamer une marche vers son rêve : devenir Miss France 2023. Pour ce faire, elle doit encore essayer de gagner le titre de Miss Alsace. Une phase indispensable avant de prétendre au titre de Miss France !

Qui est cette prétendante au titre de Miss France 2023 ?

Victoire Rousselot n’est pas une candidate comme les autres. Elle est la première épouse et maman à participer à l’élection de la femme qui représentera la France dans diverses activités internationales. Puisque cette année, les conditions tenant à l’état civil des concurrentes n’est plus d’actualité, elle en profite pour tenter sa chance ! Parviendra-t-elle jusqu’au bout de ses rêves ?

« Il me tient à cœur de prouver qu’il est possible de conjuguer carrière professionnelle et vie familiale en étant la première Miss maman et mariée. » Mère d’une petite fille, cette jeune femme de 27 ans espère remportée le titre de Miss France 2023. Cependant, Miss Nationale invite ces catégories de femme à participer à Madame France où les règles sont plus souples.