Famille royale : Une séparation très compliquée pour la reine Elizabeth II !

Dix ans sur le trône d’Angleterre, Elizabeth II accordait son indépendance à un Etat clé de son économie. Cette année, les dernières étapes de la séparation vont enfin être entamées !

Famille royale : Une séparation très compliquée pour la reine Elizabeth II !

Si la semaine dernière, le Royaume-Uni était bercé par les festivités du jubilé de la reine, cette semaine, les affaires reprennent son cours.

Et pour commencer un nouveau chapitre de son histoire, le Royaume va finaliser la séparation de l’île de Jamaïque avec l’Angleterre. Presque 60 ans après la proclamation de son indépendance par Elizabeth II. On vous invite à prendre connaissance des détails dans cet article !

Elizabeth II doit laisser partir ce petit Etat insulaire

Jamaïque, une île qui se trouve dans le milieu des Caraïbes et qui fait partie du territoire britannique depuis 1655. Elle connaît le même sort que tous les pays peuplés par des gens de couleurs. En effet, il est important de rappeler que cette île a été colonisée par les Anglais pendant plus d’un siècle. De 1655 à 1838, la monarchie britannique réduit les indigènes à la colonisation.

A l’abolition de ce système d’exploitation, le pays reste toujours sous la domination de l’Angleterre et cela, jusqu’en 1962. La vague de décolonisation massive de l’époque oblige le Royaume, déjà dirigé par Elizabeth II, à laisser son indépendance à cet Etat. Et cette année, il semblerait bien que c’est la dernière que les deux Gouvernements passeront ensemble !

Les enjeux sont grands, ce qui complique la procédure de séparation. Toutefois, la mère du prince Charles doit maintenant conclure avec cette affaire. Depuis le temps que les peuples de l’île souhaitent se détacher de l’Angleterre les finitions sont maintenant à portée de main. Et cela, juste après qu’elle ait fêté ses 70 ans de règne.

D’ailleurs, les habitants de la Jamaïque n’ont jamais porté dans leur cœur la monarchie britannique. Et en mars, lors d’une descente effectuée par Kate Middleton et son époux, le petit-fils de la reine Elizabeth II, des manifestations anti-monarchies ont éclaté. Et malgré le fait que le couple princier n’a commis aucune faute particulière, les habitants exigeait des excuses venant du représentant du trône !

Un long processus est encore à venir

Comme tous les détachements à effectuer au sein du Royaume-Uni, la sortie officielle et complète de la Jamaïque dans le groupe doit suivre certaines étapes. En effet, bien que l’île a obtenu son indépendance en 1962, le chemin est encore loin vers une indépendance totale. Et la reine Elizabeth II aura à trancher sur son cas d’ici quelques temps.

Effectivement, les habitants de la Jamaïque espèrent sortir entièrement de la Royaume dirigée par la reine Elizabeth II d’ici 2025. Par ailleurs, les conséquences de cette séparation seront aussi nombreuses. Entre autre, un vote à la chambre et au Sénat, précise le l’Express U.K. Mais les étapes sont encore nombreuses avant d’y parvenir.

Toutefois, la machine est en marche depuis des années et les peuples de l’île manifestent de jour en jour leurs mépris pour la reine Elizabeth II. Outre la récente situation qui a peiné le Prince William et son épouse, d’autres manifestations sont encore en cours. D’ailleurs, un activiste pour la cause de la libération a confié leurs intentions sur le sujet à un journal local.

En ces termes, Malahoo Forte, Ministre des affaires juridiques et constitutionnelles de l’île, dit que l’Etat de la Jamaïque instaurer une République parlementaire. Cette dernière sera appelée à remplacer la monarchie constitutionnelle. Il ajoute que cela sera également une autodétermination culturelle. Ses propos ont été recueillis par l’Express U.K. La reine Elizabeth II devra donc mettre un terme à cette situation !

Le règne d’Elizabeth II n’est pas consenti par les jamaïcains

Le passé laisse des séquelles considérables dans l’esprit des habitants de l’île. Pour cette raison, ils n’accordent aucun crédit au gouvernement britannique et encore moins au règne d’Elizabeth II. En 2020, un sondage a révélé que plus de la moitié des habitants de l’île sont favorables à une séparation de l’île avec l’Angleterre.

Alors que le Royaume tout entier vient de sortir d’un long week-end de fête, la reine doit est maintenant obligée de faire face à cette situation. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la séparation ne sera pas facile !