Régime alimentaire : Qu’est-ce qu’il faut faire en cas de diverticulose du côlon ?

La diverticulose et la diverticulite sont des maladies touchant le gros intestin. Un régime alimentaire adapté pourrait les soigner.

Régime alimentaire : Qu’est-ce qu’il faut faire en cas de diverticulose du côlon ?

La diverticulose du côlon est une anomalie anatomique du gros intestin qui se développe avec l’âge. Des petites poches, appelées diverticules, se forment sur la surface du côlon.

Les signes de la diverticulite sont une douleur abdominale du côté gauche inférieur de l’abdomen, des ballonnements, de la nausée, des vomissements. Cette maladie peut également se montrer par de la constipation ou de la diarrhée et de la fièvre.

Régime alimentaire : Qu’est que la diverticulose et la diverticulite ?

Le régime alimentaire diverticulose permet d’éviter une inflammation des diverticules et soulager les douleurs dues à l’infection du côlon. La diverticulose est une pathologie commençant par des douleurs brutales au niveau de l’abdomen et du bas-ventre. Elle s’accompagne souvent de fortes fièvres avec de la diarrhée. Il n’y a aucun symptôme sauf si les diverticules deviennent enflammés ou infectés. Dans ce cas, c’est alors la diverticulose.

Le régime alimentaire pour la diverticulose et la diverticulite a plusieurs bienfaits. Il empêche la naissance d’une diverticulite lorsqu’il y a une présence de diverticulose. De plus, il favorise la prévention contre les inflammations. Lorsqu’il y a diverticulite, il élimine complètement l’inflammation. De manière générale, aucun traitement n’est nécessaire pour la divericulose, sauf en cas d’inflammation.

Ce régime alimentaire permet de reprendre petit à petit une alimentation équilibrée et variée. Il permet d’atteindre et maintenir un meilleur poids également. De plus, il favorise un bon apport en nutriments et évite ainsi les carences. Enfin, il régule le transport des aliments dans l’intestin.

En cas d’atteinte de diverticulose ou de colique, nous vous conseillons de privilégier une alimentation équilibrée avec une quantité modérée de fibres. Ces deux précautions permettent de prévenir toute inflammation relative à la diverticulite.

Consommez progressivement des fibres

Lorsqu’une personne est atteinte de diverticulite, le régime n’est pas le même et nécessite de suivre un processus très précis en 5 étapes. Ces différentes étapes permettent d’arrêter la douleur, mais également de reprendre une alimentation normale sans trop de risques.

Ne pas consommer des fibres mène à des conséquences qui ne sont pas positives pour la santé. C’est aussi nuire au transit intestinal, et donner le départ à l’organisme pour qu’il exerce une forte pression sur les parois du gros intestin. Cela aura alors des conséquences énormes sur la santé. Ce sont des points non négligeables qui conduisent à la formation de diverticulite.

En plus de favoriser facilement l’expulsion des aliments dans les selles, les fibres alimentaires permettent un certain équilibre dans la flore intestinale. Il ne faut jamais oublier que la consommation des fibres doit se faire de manière progressive. Nous vous conseillons de ne pas ajouter plus de 5 g supplémentaires par semaine.

Dans le cadre du régime alimentaire diverticulose sigmoïdienne, voici une liste d’aliments riches en fibres. Notons en particulier les légumineuses, les céréales enrichies en fibres, l’artichaut, les fruits rouges, les pruneaux, la poire et la pomme avec la peau, les dattes et les figues, la courge. Nous pouvons y ajouter la pomme de terre avec la peau, l’épinard, les oléagineux, les pois verts, les féculents complets, le pain complet et les choux de Bruxelles.

Régime alimentaire : Bien s’hydrater et prendre des probiotiques

Une bonne hygiène alimentaire a toujours été un partenaire pour des régimes efficaces. Mais en plus de ces derniers, il y aussi des recommandations pratiques afin de prévenir ou de guérir la diverticulite. Une alimentation riche et équilibrée en fibres n’est pas efficace sans un grand pourcentage d’eau. Parce que les fibres en se gorgeant d’eau exercent mieux leurs effets. Il n’est pas conseillé de consommer des fibres sans une grande quantité d’eau. Nous vous conseillons de boire 1,5 à 2 litres par jour. Et vous devez en consommer plus en cas d’activité physique ou de canicule.

Vous devez aussi prendre des probiotiques. Ce sont des micro-organismes qui contrôlent le développement de cellules dangereuses qui entraînent des diarrhées infectieuses. Les probiotiques avec des anti-inflammatoires sont efficaces contre l’augmentation de symptômes relatifs à la diverticulose. Les aliments riches en probiotiques sont le fromage, le yaourt, le lait, etc. Les probiotiques existent également sous forme médicamenteuse avec la présence du L.casei. Il faut avoir une bonne mastication et pratiquer une activité physique régulière.