Natalie Dylan : une virginité à vendre


1
1 point

Une femme de 22 ans vend publiquement sa virginité aux enchères pour payer ses études universitaires. L’étudiante de San Diego, en Californie, qui utilise le pseudonyme de Natalie Dylan pour des « raisons de sécurité », a déclaré que sa décision ne lui posait aucun dilemme moral et qu’elle la trouvait « responsabilisante ».

« Je ne pense pas que mettre ma virginité aux enchères résoudra tous mes problèmes »

a-t-elle déclaré. « Mais cela créera une certaine stabilité financière. Je suis prête pour la controverse, je sais qu’elle va se produire. Je suis prête à le faire ». « Nous vivons dans une société capitaliste. Pourquoi ne pourrais-je pas profiter de ma virginité ? » a-t-elle ajouté.

La femme, qui a obtenu un baccalauréat en études féminines et qui veut maintenant commencer une maîtrise en thérapie conjugale et familiale, espère que l’offre atteindra un million de dollars.

La femme, qui a obtenu une licence en études féminines et qui veut maintenant commencer un master en thérapie conjugale et familiale, espère que l’offre atteindra un million de dollars.

Le site d’enchères en ligne eBay l’a rejetée, si bien que les enchères auront lieu dans un bordel du Nevada, le Moonlite Bunny Ranch, où sa sœur travaille pour rembourser ses dettes universitaires. Elle est apparue dans l’émission de radio Howard Stern cette semaine pour promouvoir sa vision de la virginité.

Les études supérieures coûtent cher. Tout comme les voitures, les diamants, les appartements et tout ce que cette jeune diplômée de 22 ans, Natalie Dylan, compte acheter avec un million de dollars.

C’est son objectif : un million de dollars pour sa virginité. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, cela me semble être un prix élevé pour du sexe gênant.

Natalie Dylan (dont le vrai nom n’est pas Natalie Dylan) se soumettra à un polygraphe et sera examinée par un gynécologue pour confirmer son statut de vierge avant de la vendre pour la première fois au plus offrant au Moonlite Bunny Ranch, près de Las Vegas, NV. Dylan, dont la sœur travaille dans ce bordel de renommée mondiale, recueille ostensiblement l’argent nécessaire pour payer ses études supérieures après avoir obtenu son diplôme de premier cycle en études féminines.

Dylan est extrêmement ouverte à propos de son projet – au point qu’il semble qu’elle soit plus intéressée par la perspective d’une célébrité instantanée que par celle d’entrer dans un bon programme d’études supérieures.

Hé, elle est mignonne, peut-être que si tout cela s’avère être une sorte de canular ou de coup de pub, elle pourra en tirer parti dans sa propre émission de télé-réalité sur VH1. Ils pourraient l’appeler « Doing Dylan » ou « The Surreal Price ».

Peut-être que Natalie Dylan est réelle, mais tout cela semble étrange. Si une fille devait vraiment tenir jusqu’à 22 ans pour perdre sa virginité, serait-elle du genre à la vendre au plus offrant lors d’une vente aux enchères annoncée au niveau national ? Il est troublant de penser qu’elle a tenu tout ce temps pour que le bon garçon vienne avec (voix off du Dr. Evil) un million de dollars.

Tout aussi troublantes sont les remarques du propriétaire du Bunny Ranch, Dennis Hof, sur le sujet.
« Je pense que c’est une idée formidable. Pourquoi la perdre au profit d’un type sur le siège arrière d’une Toyota quand on peut payer ses études ? »

Cela pourrait être un point valable de Dylan étaient 17. Mais qui fait encore l’amour sur « la banquette arrière d’une Toyota » à 22 ans ? Quelque chose me dit que Dylan ne se contenterait pas de moins qu’une Bentley.

 

Sa page Myspace officielle de Natalie Dylan

A propos de moi :
Salut à tous ! Eh bien, je suis originaire de San Diego. J’ai obtenu ma licence en études féminines il y a un an. Alors que j’approchais de la réalité des études supérieures, j’ai réalisé que chacun doit faire son propre chemin dans cette vie, il n’y a pas d’aumône. Je voulais assurer une stabilité financière à ma famille. J’ai donc passé en revue mes options… les tueurs à gages gagnent BEAUCOUP d’argent mais il se trouve que cela va à l’encontre de mon code moral  Je suis vraiment une fille normale avec une idée créative, je suppose. Merci à tous ceux qui soutiennent mon droit de choisir, et à tous ceux qui ne le soutiennent pas… Je veux juste que nous soyons d’accord sur le fait que « être d’accord » sur chaque point est tellement surfait !


Partager avec vos amis

1
1 point
Zoubida Cristel

Je suis quelqu'un d'un peu spéciale. Je crois en l'amour libre, et aussi l'égalité homme-femme.

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *