Accueil » Voyage » Vacances 2023 : Est-ce qu’il est temps de partir en voyage pour rattraper le temps perdu ?

Vacances 2023 : Est-ce qu’il est temps de partir en voyage pour rattraper le temps perdu ?

Qui n’a pas envie de partir en vacances après ces périodes de pandémie ? Le phénomène revenge travel continue de convaincre les passionnés de voyage.

Voir Ne plus voir le sommaire

Après la pandémie, il est désormais temps de partir en vacances. Lors du Salon international du tourisme de Nantes, on a eu l’occasion de poser certaines questions aux personnes présentes.

Apparemment, les passionnés de voyage ont décidé d’adopter un nouveau concept actuellement. Il s’agit de rattraper les temps perdus durant la Covid-19.

Vacances : Le phénomène revenge travel !

Durant la pandémie, partir en vacances est devenu très difficile. Une situation que les passionnés de voyage ont eu du mal vivre. Apparemment, c’est le cas Claire et Joëlle qui se sont exprimées sur le sujet. « Ces dernières années, c’était un grand voyage par an, parfois deux » disaient les deux amies. Cela dit, les deux femmes de 60 et 73 ans ont envie de reprendre l’avion.

C’est lors d’un Salon international du Tourisme de Nantes qu’on a eu l’occasion de connaître Claire et Joëlle. Ces dernières se sont rendues à l’évènement pour trouver l’endroit où elles vont passer leurs prochaines vacances. Apparemment, leur choix se tourne entre l’Asie et l’Amérique du Sud. Comme elles l’ont confié : « On aime les beaux paysages, la culture, le soleil ».

Cela dit, Claire et Joëlle veulent découvrir d’autres destinations que l’Europe. Par ailleurs, le cas des deux femmes n’est pas unique. En effet, la plupart des globe-trotters n’a pas vraiment apprécié le fait de ne pas pouvoir voyager durant la pandémie. Maintenant que la situation commence à être maîtrisée, ces derniers sont impatients de reprendre la route. D’ailleurs, un nouveau phénomène est très connu actuellement.

En effet, il s’agit du phénomène qu’on appelle revenge travel. Ce qui veut dire voyage de vengeance en Français. Pour être plus précis, il s’agit d’un terme qui désigne la grande envie de partir en vacances. Pour les passionnés de voyage, il faut rattraper le temps perdu durant la pandémie. D’ailleurs, certains n’ont pas attendu très longtemps pour prendre la route.

Qu’est ce qui nous empêche de partir en voyage ?

Pour Françoise et Patrick, ils n’ont pas attendu que les choses se calment pour partir. Comme ils disaient : « Dès que l’on a pu repartir, on a tenté le coup ». En effet, ils ont décidé de passer leurs vacances à l’île de la Réunion en novembre 2021. Durant ces temps-là, la quatrième vague de Covid frappe encore. Ce qui n’a pas pu empêcher les deux passionnés de voyage de prendre l’envole.

Apparemment, Françoise et Patrick comptent bien passer leurs vacances à l’Islande pour cette année. « On vieillit… on a déjà perdu deux ans, alors on se dépêche tant qu’on a encore nos jambes » confient-ils. Quoi qu’il en soit, des questions se posent encore à propos de cette année. En effet, plusieurs personnes se demandent s’il est vraiment temps de partir en voyage désormais.

D’après les sondages, 81% gens interrogés ont affirmé qu’ils vont probablement partir en vacance cette année. Un chiffre supérieur par rapport aux statistiques qu’on a fait l’an dernier. Cela dit, il se pourrait que plusieurs personnes partent en vacances cette année. Reste encore à savoir les meilleures destinations que l’on peut choisir. Par ailleurs, le prix constitue aussi un autre obstacle pour ceux qui veulent partir.

Sur le sujet, Raphaële, responsable d’agence au tour-opérateur Salaün holidays a tenu à donner des explications. D’après ce qu’elle a dit, le principal problème qui empêche les gens de partir en vacances reste le prix. Comme elle l’a confié : « Les circuits, les billets d’avion… avec le kérosène, tout a augmenté ». Et d’ajouter : « Même si les gens ont envie, se payer rien qu’un seul voyage dans l’année devient du luxe ».

Vacances : Comment les Français choisissent leur destination ?

De son côté, Thu Ha Tran défend l’idée que le prix reste un paramètre important pour ceux qui veulent partir en vacances. Bien sûr, on parle ici de ceux qui veulent se rendre au Vietnam. D’après l’opératrice : « Les Français ne semblent pas encore prêts à faire 11 heures de vol pour venir découvrir le pays ». Apparemment, ces derniers hésitent surtout à cause des tarifs qui augmentés de 30%.

Ainsi, les Français préfèrent passer leurs vacances dans des destinations qui ne sont pas très coûteuses. Ce qu’on peut d’ailleurs constater avec le succès de l’office du tourisme de Tunisie. D’après Adel El Hor, un commercial présent au Salon du tourisme, le pays n’est pas très loin. Évidemment, sans oublier le climat très accueillant et ses 1.300 km de côte. Apparemment, ils ont fait une très bonne saison l’année dernière.