Elizabeth II : La reine à été diagnostiquée malade ? Tous les détails !

La population britannique se trouve dans la panique. La reine Elizabeth II manifeste un cas de malaise. Les médecins donnent leur avis.

Elizabeth II diagnostiquée malade ?

Depuis son accession au trône, Elizabeth II force le respect en raison de son moral d’acier et de son énergie presque intacte. Néanmoins, la reine d’Angleterre semble de plus en plus fragile ces derniers temps.

C’est du moins ce que fait signaler la presse britannique. Par ailleurs, certains indices tendent à confirmer les faits.

Elizabeth II : 96 bougies et 70 ans de règne

Arrivée très jeune au trône,la célèbre reine aura tout enduré. Pendant sa 25e année, elle prend le pouvoir le 06 février 1952. En d’autres termes, Elizabeth II a passé une grande partie de sa vie à gouverner le royaume d’Angleterre.

Elle rejoint désormais le cercle très fermé des dirigeants qui auront régné longtemps. Cette année, elle a célébré son jubilé de platine, soit 70 ans de pouvoir. Au cours de ces longues années, Elizabeth II a assisté à plusieurs événements aussi bien heureux que tragiques.

On notera entre autres, la disparition de la princesse Diana, le décès de son mari le prince d’Édimbourg, la guerre froide, la construction du tunnel sous la Manche, les jeux olympiques d’été en 2012 ou encore le Brexit en 2020. La Reine Elizabeth paraît pourtant impassible face à cette succession d’évènements.

Sa force réside certainement dans ce courage et ce sang-froid. Âgée aujourd’hui de 96 ans, elle continue tant bien que mal de gérer les affaires de l’État. Comme une vraie mère, elle n’abandonne pas son enfant. De toute évidence, l’âge a fait son effet sur les conditions physiques de la Reine mais n’influe pas sur son moral.

A lire :   Diam’s : La rappeuse est superbe et rajeunie avec une texture de peau lisse à l’âge de 42 ans, voici son secret !

La Reine a besoin d’un peu de repos

Installée actuellement dans son lieu de villégiature à Balmoral, la Reine Elizabeth II ne se sent pas très bien. C’est le quotidien Daily Mail qui annonce la nouvelle par l’intermédiaire de son journaliste Rebecca English.

Sans faire des détours, cette spécialiste de la famille royale indique que Elizabeth II doit prendre du repos conformément aux avis de ses médecins. Cette disposition survient au lendemain d’une rencontre avec Boris Johnson, premier ministre sortant, et son successeur Liz Truss.

Postée depuis le compte Tweeter de Rebecca English, la nouvelle secoue la population britannique. Il suffit pour cela de noter les réactions et commentaires qui découlent de la publication datant du 07 septembre. Si la nouvelle sur la santé d’Elizabeth II crée un certain malaise au sein du Royaume-Uni, les Anglais restent confiants cependant.

En effet, la journaliste du Daily Mail conclut sa publication en précisant que « La reine reste à Balmoral » et que « son état ne nécessite pas de séjour à l’hôpital ». Certes, depuis une décennie, l’Angleterre en sait plus sur la dégradation de l’état de santé d’Elizabeth II. Elle s’inquiète toutefois du fait que les nouvelles sur la maladie de la Reine sont devenues plus fréquentes que d’habitude. La nation anglaise s’attend-t-elle au pire ? Nul ne sait. En tout cas, elle ne perd pas espoir.

A lire :   Cyril Lignac : Le chef nous livre ses secrets pour réussir un gratin de macaronis parfait durant cet automne ! 

Elizabeth II, des révélations et des indices peu rassurants…

« Point de nouvelles, bonnes nouvelles ». Tout le monde connaît le dicton comme quoi tout va bien du moment qu’on ne donne pas de ses nouvelles.Cette règle ne s’applique malheureusement pas au cas de la reine d’Angleterre. Moins la population anglaise apprend des nouvelles de sa reine, plus elle s’inquiète. Selon les observateurs, certains faits se traduiraient comme des mauvais signes. Tel serait le cas pour l’apparition en public qui se fait rare ces derniers temps. Une fois arrivée dans sa résidence secondaire d’Écosse, courant été, Elizabeth II est devenue de plus en plus discrète. En outre, son Prince Charles lui rendrait visite de façon régulière.

Enfin, Elizabeth II a organisé la passation entre les deux premiers ministres à Balmore. En termes de formalité, cette cérémonie s’effectue normalement à Londres. À cet effet, la reine Elizabeth aurait dû se rendre dans la capitale britannique une semaine avant la date prévue. Ce qui ne fut pourtant pas le cas. Un changement de décision qui s’explique notamment par un état de fatigue. Autant d’indices qui soulèveraient pas mal de questionnements. Cet état de fatigue était d’ailleurs plus apparent lors de la célébration de la 70e année de son pouvoir en juin. En attendant que la Reine aille mieux, la réunion du Conseil privé est reportée.