Rencontre : Les arnaques sentimentales se multiplient dans un contexte de pandémie persistante !

En France, chaque année, près de 26 millions de personnes sont victimes d’arnaques sentimentales. Ce chiffre a progressé de manière considérable au cours des deux dernières années de pandémie.

Rencontre : Les arnaques sentimentales se multiplient dans un contexte de pandémie persistante !

Les études ont montré que les utilisateurs d’Internet avaient perdu plus d’argent à cause d’escroqueries amoureuses qu’à cause de toute autre fraude !

Les escrocs romantiques créent de faux profils sur des sites et des applications de rencontre, ou contactent leurs cibles via les réseaux sociaux populaires tels qu’Instagram, Facebook ou Google Hangouts. Les escrocs établissent une relation avec leurs cibles pour instaurer la confiance, en parlant ou en chattant parfois plusieurs fois par jour. Ils inventent ensuite une histoire et demandent de l’argent.

Les escroqueries amoureuses sur Internet sont principalement réalisées par le biais du catfishing, nommé d’après le documentaire américain « Catfish », qui a été acclamé en 2010. En début d’année, les Français découvraient également un autre genre de catfishing dans le documentaire « L’arnaqueur de Tinder », tirée de l’histoire vraie de Simon Leviev qui se faisait passer pour un milliardaire traqué par des ennemis. Il a ainsi soutiré plusieurs centaines de milliers d’euros à des femmes sur Internet. Le catfishing consiste à fabriquer une identité en ligne pour gagner la confiance de ses victimes. Une fois la confiance établie, l’agresseur tentera d’obtenir des faveurs, de l’argent ou des informations personnelles de la victime.

Signaux révélateurs d’une escroquerie

La plupart des arnaques à la romance suivent la même recette. L’auteur contacte autant de victimes potentielles que possible pour réaliser des escroqueries sur des applications de rencontre ou des réseaux sociaux tels que Facebook, Tinder ou Instagram.

Si la victime est une femme, l’escroc utilisera principalement des photos d’hommes séduisants, d’hommes mûrs et prétendra souvent être un militaire, un homme d’affaires qui voyage fréquemment ou un médecin à l’étranger. L’objectif est de donner l’image d’une personne qui a réussi et qui est digne de confiance. Si la victime est un homme, l’escroc prendra le visage d’une femme plus jeune et plus modeste. Elles insistent généralement sur le fait qu’elles sont aimantes et bonnes ménagères.

Dans la plupart des cas, l’escroc va rapidement intensifier la relation, en déclarant qu’il est tombé amoureux de la victime. Parfois, cependant, il s’agit aussi d’une escroquerie à long terme, dans le cadre de laquelle ils établissent une relation pendant des mois avant de faire une première tentative de gain. Une fois que l’escroc estime avoir accroché la victime, il commence à lui demander de l’argent ou des faveurs. Ils commencent généralement lentement, en appliquant la technique psychologique éprouvée du pied dans la porte. Ils demanderont d’abord une somme d’argent modeste ou une petite faveur et augmenteront progressivement à partir de là. Plus la victime donne, moins elle veut croire à une escroquerie, même si les demandes et les circonstances/excuses/histoires deviennent de plus en plus absurdes.

Comment éviter de perdre de l’argent à cause d’un arnaqueur sentimental ?

Heureusement, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour mieux vous protéger et éviter les arnaques à la romance en ligne :

  • Gardez votre profil anonyme : les experts recommandent de choisir soigneusement le nom d’utilisateur, afin qu’il ne révèle pas d’informations personnelles. Plus précisément, il est préférable de ne pas inclure le nom de famille, le lieu de travail ou toute autre information permettant de vous identifier.
  • Recherchez les connexions potentielles : pensez à faire une recherche sur Google des nouveaux contacts pour vous assurer qu’ils sont bien ceux qu’ils prétendent être. Il est également judicieux d’effectuer une recherche inversée sur Google à partir de la photo du contact, car les escrocs utilisent souvent des images volées.
  • Prêtez attention aux profils des réseaux sociaux. Ont-ils très peu d’amis ou de connexions sur les réseaux sociaux, ont-ils peu de portraits ou seulement des portraits d’apparence professionnelle, ou n’ont-ils pas posté de messages ou de mises à jour ? Ce sont des signaux d’alarme potentiels.
  • Soyez prudent lorsque vous communiquez vos coordonnées : il est préférable de ne pas divulguer vos coordonnées, tant sur votre profil que lors des premières conversations. Si vous décidez de partager votre adresse électronique, pensez à créer une adresse électronique distincte et anonyme.
  • N’envoyez jamais d’argent et ne partagez jamais d’informations financières. Ne partagez jamais les numéros de carte de crédit ou les informations relatives à un compte bancaire avec une autre personne sans vérifier son identité et ne partagez pas un numéro d’identification ou d’autres identifiants, car elles pourraient être utilisées pour accéder à des comptes financiers. Pour assurer votre confidentialité numérique, et éviter de vous faire subtiliser des informations sensibles sur les réseaux sociaux, les sites de rencontres ou les applis de messagerie instantanée, utilisez un VPN. Celui-ci créera une sorte de sas de protection qui vous rendra votre connexion plus confidentielle sur le Net, vous évitera des déboires amoureux, et d’autres types.
  • Organisez un chat téléphonique ou vidéo dès le début : veillez à avoir une conversation téléphonique ou un chat vidéo avec vos nouveaux contacts au début de la relation. Si la personne refuse ou donne des excuses élaborées, il peut s’agir d’une escroquerie. Les experts affirment qu’il est préférable de ne jamais rencontrer quelqu’un en personne avant d’avoir eu l’occasion de chatter par vidéo.