Environnement : La cosmétique solide et le zéro déchet dans le secteur de la beauté


Environnement : La cosmétique solide et le zéro déchet dans le secteur de la beauté

Savez-vous qu’un habitant produit près de 500 kg de déchets par an ? Il s’agit d’un chiffre qui fait froid dans le dos. Le pire c’est que la situation est loin de s’améliorer sans une conscientisation collective.

Actuellement, le zéro-déchet est prôné dans de nombreux secteurs d’activité pour tenter d’inverser la situation. Le concept est maintenant appliqué dans le secteur de la beauté. Cette nouvelle mode de consommation a pour objectif de réduire la pollution. Découvrez les détails à travers l’article.

Pourquoi le cosmétique solide attire autant de monde ?

Plusieurs raisons font pencher le cœur des consommateurs en faveur des cosmétiques solides.

Ce sont des produits économiques

Le bénéfice économique est d’autant un argument qui tend à opter pour un shampoing solide zéro déchet. Après une phase de compression, 250 ml de savons liquides devient l’équivalent d’un pain de savon de 75 grammes. D’après vous, est-il plus intéressant de stocker deux bouteilles ou un savon solide ? Il est déjà sûr que vous allez dire la version solide. Côté utilisation, les shampoings zéro déchet sont plus durables. En effet, il n’y a pas une partie qui se faufilera à travers vos doigts. D’ailleurs, ils n’ont pas sollicité des emballages ou contenants spécifiques.

Ce sont des produits bios

Les cosmétiques solides sont conçus de manière artisanale. De ce fait, ils sont catégorisés en tant que produit bio à cause des substances employées dans leurs conceptions. Il faut par exemple alléguer la synthétisation d’un corps végétal avec des agents alcalins. Le produit fini ne provoquera donc pas d’allergies ou des démangeaisons pour les usagers.

Le cosmétique solide est l’avenir

Le cosmétique solide est une idée novatrice lancée par les industries spécialisées dans les produits de beauté. Auparavant, les produits liquides avaient une place importante dans le milieu. Vous avez par exemple vu les savons liquides, shampoings et même les dentifrices.

De nos jours, ces éléments sont proposés en majorité sous des formes solides auprès du commerce. Ce grand changement a été initié à la suite des problèmes constatés sur l’écosystème. Le réchauffement climatique est un exemple concret. Cela étant, le souci n’aurait pas dû se produire si l’homme avait mieux maîtrisé ses déchets. Bref, il n’est pas encore trop tard pour modifier sa manière de consommer.

Pourquoi les produits de beauté sont des sources polluantes ?

Pour fabriquer du savon, les savonniers sont passés par l’étape de saponification. Les substances sollicitées dans ce processus dépendent du profil de l’artisan. Les industriels qui aspirent à une production massive sont nombreux à utiliser des produits chimiques. Les détritus des matières premières sont alors rejetés dans la nature. De leur côté, les petits producteurs sont restés fidèles aux anciennes formulations et plus soucieux de l’environnement.

La conception des savons liquides a recouru à des agents épaississants et des conservateurs. Cette démarche vise à maintenir la propriété de l’hydrogène et de l’oxygène. Les artisans ne sont pas les seuls responsables du mal planétaire. En effet, il arrive que l’utilisateur jette le contenu liquide restant n’importe où. Cela portera alors un préjudice énorme sur la nappe phréatique.

Comment adopter l’attitude zéro-déchet ?

L’approche n’est pas facile à réaliser, car il est nécessaire de modifier les réflexes acquis depuis de longues années. En accomplissant un shopping, il est par exemple conseillé d’emmener votre propre sachet de conditionnement. Vous mettrez ensuite les articles nouvellement achetés pour éviter qu’un nouveau plastique se retrouve dans les poubelles.