États-Unis : Une mère fait croire à sa fille qu’elle est en phase terminale pour récolter des dons !

États-Unis : Une mère fait croire à sa fille qu’elle est en phase terminale pour récolter des dons !

Ce n’est pas la première fois qu’une telle histoire fait la une des faits divers. Pourtant, pendant 3 ans, une mère américaine, Lindsey Abbudh, âgée de 34 ans a réussit à faire croire que sa fille, Rylee, était gravement malade pour obtenir des cadeaux et de l’argent.

Un père très inquiet pour sa fille

Lindsey criait partout que sa petite-fille allait bientôt mourir parce qu’elle souffrait d’une défaillance au niveau du système nerveux central. Elle ne lui donnait que quelques mois. La mère était tellement persuadée que sa fille était malade qu’elle l’emmenait régulièrement voir des médecins pour établir le diagnostic. La fillette a subi de nombreux examens pour s’assurer que tout allait bien. Les comptes-rendus sont tous identiques : elle est en parfaite santé.

Cela n’a pas empêché Lindsey de continuer à diffuser cette rumeur. Elle s’est construite toute une histoire autour de la « maladie » de sa fille. La jeune mère a même ouvert des comptes sur les réseaux sociaux pour partager le parcours du combattant que menait sous-disant sa fille. Divorcé de Lindsey, le père de Rylee, inquiet pour sa fille, a tiré la sonnette d’alarme.

Des milers de dollars on été donnés !

Évidemment, le sort d’une petite-fille malade attire toutes les sympathies. Pendant ces 3 ans, Lindsey a pu récolter la somme de 4 500 dollars grâce à une cagnotte lancée par un ami de la famille qui croyait en ses mensonges. Elle a également pu profiter de billets pour des parcs d’attractions, de plusieurs journées dédiées à la fillette et d’invitations à des matchs gratuitement.

Les Américains sont sous le choc. Cela leur rappelle étrangement le cas de Deedee Blanchard qui avait fait passer sa fille, Gipsy Rose, pour une mourante pendant des années pour obtenir des cadeaux. Les services à l’enfance ont déposé plainte contre Lindsey pour maltraitance et négligence. Des examens médicaux ont été menées sur la petite-fille. Ils n’ont rien trouvé. La mère a immédiatement perdu la garde de Rylee.

Lindsey Abbuhl Une mère de Canton Ohio a fait croire à sa fille de 11 ans, Rylee, qu’elle était en phase terminale.

Toute la vie de Lindsey tournait autour de la « maladie » de Rylee. Même sa propre mère y croyait. Elle a même été jusqu’à faire venir un expert pour préparer psychologiquement Rylee à sa propre mort. L’hypothèse du syndrome de Münchhausen par procuration est actuellement en train d’être creusée.