Vacances de février : les remontées mécaniques seront fermées cette année !


Vacances de février - remontées mécanique fermées

Vous êtes amateurs de ski ? Durant les vacances de février, nombreux sont les Français qui partent en montagne pour profiter d’une descente à toute vitesse sur leur ski.

Les stations sont d’autant abondantes pour répondre à tous les types de besoins. Pourtant, la fermeture des remontées mécaniques vient de gâcher les vacances.

La fin des vacances de février annoncée

Depuis plusieurs jours, l’incertitude a plané sur les vacances de février. Rassurez-vous, les vacances de février auront bien lieu mais néanmoins quelques modifications sont à prévoir sur vos plannings. Dernièrement, le Premier ministre a mis fin à une longue période de suspens en annonçant le sort des skieurs.

En effet, il prévoit de rencontrer les différents acteurs de la montagne. À l’ordre du jour, les participants voudront trouver une solution provisoire pour soutenir le secteur financièrement. La réunion est prévue se tenir dans les prochains jours. Pour les professionnels, la déception est énorme.

Une période amère pour les professionnels

Face à l’arrêt du secteur, les moniteurs sont inquiets face à la situation telle que Fréderic. Il travaille dans la station de Samoëns en haute Savoie. D’après lui : « Cette saison elle ne ressemble à rien. Je suis écœuré de ne pas pouvoir transmettre le plaisir de notre passion et de notre métier à d’autres personnes ».

Une autre raison de désespérer reste les moyens à disposition des professionnels pour gagner leur vie durant les vacances de février. En clair, ils devront dégoter rapidement une solution vue le temps restant. L’une des conseils préconisées est de dénicher un emploi passager en attendant la reprise. Pour ce faire, ils sont en nombre à contacter les agences intérim.

Les professionnels sont très en colère

La frustration engendre même des colères froides chez les professionnels. Exemple, les spécialistes du séjour en montagne. Une chose qu’Anne Marty qui est la directrice d’exploitation des stations de Font-Romeu et de Saint-Lary Soulan dans les Pyrénées a fait remarquer en prenant la parole.

En effet, cette directrice de station demande à l’état des subventions massives. Cette requête n’est pas si étonnante puisqu’il s’agit principalement d’un travail saisonnier. Sachez que l’idée de fermer les remontées mécaniques découlait de l’incapacité des professionnels de démontrer l’efficacité de leur protocole d’hygiène.

En 60 années d’existence, les stations vont subir un premier revers du genre. Il faut espérer que la prochaine saison sera plus souriante.

Un problème au niveau de l’économie locale

La décision de fermer les remontées mécaniques durant les vacances de février impactera également les locaux et les commerçants d’un point de vue économique.

L’économie au plus mal

Anne Gravier, représentante de la corporation des agences immobilières des deux Alpes dans l’Isère a été de passage dans la matinale de jeudi. Elle a affirmé que les problématiques financières touchent aussi les commerces dans les montagnes. Cette déclaration n’est pas surprenante, car elles ont déjà commandé d’innombrables articles en vue de leur revente pour les vacanciers.

Les locaux en faillite

Chaque année, les locaux profitaient de l’occasion pour amasser plus de 10 milliards d’euros. Cette somme est réceptionnée dans 23 % de territoires montagneux. Avant Noël, les réservations étaient de 45 %. Toutefois, les annulations qui ont suivi ces derniers temps portent un coup fatal au secteur.