Vacances d’été 2021 : Le test PCR pour le pass-sanitaire est-il remboursé pour vos prochaines vacances ?

Vacances d’été 2021 : Le test PCR pour le pass-sanitaire est-il remboursé pour vos prochaines vacances ?

Pour vos prochains déplacements, le test PCR fait partie des démarches incontournables. Mais son coût est-il remboursé ?

Le test PCR est inclus dans le pass-sanitaire mis en place par le gouvernement français. S’il est gratuit en France, ce n’est pas la même chose à l’étranger. En effet, son coût diffère dans chaque pays européen. Si vous pensez qu’un test récent vous sera demandé en rentrant de votre séjour, vous devez préparer un budget à l’avance. Qu’en est-il de son remboursement ?

Test PCR : un coût assez élevé à l’étranger

Même si la plupart des Français prévoient de rester en France pour les vacances, d’autres ont déjà fait leur réservation pour l’étranger. L’ouverture officielle de la saison estivale et des lieux publics est le top que l’on attendait tous avec impatience. Ce n’est qu’un début, mais on se tourne vers une reprise de vie normale. Aussi, envisager un voyage hors du pays est un moyen d’oublier la terrible pandémie covid-19 qui nous a restreint sur les derniers mois.

Mais, si vous prévoyez un séjour supérieur à trois jours, vous devez savoir qu’un test PCR négatif sera obligatoire. Vous devez alors refaire un test avant de quitter les lieux. Une précaution que l’Etat a prise afin de réduire les risques de propagation de la maladie. Ce dernier s’inscrit d’ailleurs dans les démarches d’obtention du Pass-sanitaire.

Pourtant, le coût du test PCR peut monter jusqu’à 300 euros. Il est notamment estimé à 60 euros en Grèce. Tandis qu’en Espagne, il vous coûtera aux environs de 120 euros. Si vous comptez aller en Suède, ajoutez 300 euros dans votre budget de vacances ! Une grosse dépense qui pourrait bien faire un gros trous dans le portefeuille de chacun…à moins qu’il n’existe des idées pour pallier à ce problème !

Remboursement possible sous certaines conditions

Vous pouvez vous faire rembourser un test PCR effectué à l’étranger. Toutefois, ce n’est envisageable que dans des cas bien précis. Le premier étant dans le cadre d’un dépistage relié à l’administration. Il s’agit d’un test obligatoire que chacun doit faire, s’il veut passer la frontière et rentrer chez lui. L’autre cas concerne les personnes qui montreraient des symptômes.

Dans ces deux éventualités, l’Assurance maladie française s’engage à rembourser jusqu’à 50 euros. Une alternative qui vous permettrait de réduire les frais autant que possible. Bien sûr, il faudra remplir les démarches à l’avance et respecter les critères de l’assurance pour cela.

Ce remboursement n’est valable que dans certains états. Il s’agit principalement des États appartenant à l’Union Européenne, la Suisse et les membres de l’EEE ou Espace Économique Européen. Pour jouir de ce droit, il existe deux possibilités. Soit, vous présentez votre carte d’assurance au moment du test. Soit, vous remplissez un formulaire à votre arrivée en France. Ce dernier est un document regroupant tous les soins effectués à l’étranger.

Les mesures prises par l’Union Européenne

L’Union Européenne est bien consciente que ce test est pratiqué très fréquemment actuellement. Elle organise d’ailleurs des réunions à cet effet. Les discussions devraient aboutir à une uniformité des prix du test, au sein des pays membres. On attend ce changement dans les semaines à venir.

Par ailleurs, le pass sanitaire sera diffusé au même moment. Tout ceci contribuera notamment à une circulation plus aisée des Français à travers l’Europe. Dans le même temps, le suivi de la propagation de la maladie sera alors plus efficace. Une alternative sûre qui nous mènera d’ailleurs vers un retour à la vie normale ! Dans tous les cas, il est important de prendre connaissance des modalités de votre assurance pour être au courant des possibilités de remboursement qui sont proposées.

Il faut noter que dans certains pays, l’Assurance maladie ne rembourse toutefois pas tous les tests PCR. Il s’agit notamment des pays en dehors de l’Union Européenne et des autres assemblées mentionnées plus haut. En effet, les tests obligatoires avant le retour au pays ne sont pas pris en compte. Seuls les tests demandés sur avis médical pourront donc être remboursés. Ce rendu est estimé à seulement 27% afin d’alléger les vacanciers.