Epargner en période d’inflation : découvrez nos 6 conseils !

Face au fait que tout devient plus cher en raison de l'inflation, de nombreux consommateurs se demandent ce qu'ils peuvent faire pour lutter contre l'inflation et quelles mesures d'économie ils doivent prendre.

Epargner en période d’inflation : découvrez nos 6 conseils !

Les prix de certains biens de consommation comme l’électricité et l’essence augmentent même plus que l’inflation. Notre cher lecteur découvrira dans notre article comment se prémunir contre l’inflation en épargnant de manière proactive, sans pour autant devoir jouer au loto ou au casino en ligne pour pouvoir se permettre de vivre. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de lutter contre l’inflation en regardant ses propres dépenses.

Réduire les coûts en cas de hausse des prix

En adaptant ses dépenses, on peut protéger son argent de l’inflation de manière durable. En particulier lorsqu’il s’agit de dépenses régulières, peu de consommateurs remettent en question leurs dépenses ou ont tendance à réduire les coûts. Pourtant, cela peut se faire sans trop de pertes. Il convient par exemple de vérifier ses contrats de téléphonie mobile et d’assurance pour savoir si l’on a besoin de toutes les prestations. Si l’on trouve des alternatives avantageuses, il devrait être possible de changer sans problème. Cela permet de réduire les coûts et les frais mensuels. Cela est également possible pour les achats mensuels : si l’on achète des aliments en promotion qui se conservent plus longtemps, il faut se constituer de grandes réserves. Ainsi, on économise de l’argent sur les achats quotidiens et on augmente ses réserves.

Ces placements financiers sont les meilleurs en cas d’inflation

C’est surtout lorsque le taux d’intérêt sur l’épargne est faible que le consommateur prend conscience de la menace que l’inflation peut représenter pour l’épargne. Les prix augmentent, mais l’argent placé sur le livret d’épargne en ligne ou l’argent au jour le jour ne rapporte rien. Celui qui a un objectif d’épargne à long terme doit inévitablement s’attendre à une perte de valeur de son argent. On peut donc dire qu’une bonne protection contre l’inflation est un mélange coloré d’alternatives pour les investisseurs en épargne. Il pourrait s’agir d’un dépôt avec des fonds d’actions mondiaux.

Grâce à une large répartition, on a de grandes chances d’obtenir de bons rendements et on est protégé contre les risques de cours des actions individuelles. Un placement financier avec des ETF présente un avantage décisif par rapport au livret d’épargne ou à l’argent au jour le jour : celui qui génère un rendement supérieur à l’inflation actuelle peut éviter une perte du pouvoir d’achat de ses investissements. Ce n’est pas possible avec les formes d’épargne classiques en raison de la faiblesse des taux d’intérêt.

Faire plus attention aux prix de l’énergie

Actuellement, nous vivons une période de haute conjoncture en ce qui concerne l’augmentation des coûts de l’énergie. L’électricité, le gaz, le pétrole, le diesel et l’essence sont de plus en plus chers. Étant donné que la consommation d’énergie de presque tous les consommateurs reste assez stable, cette augmentation concerne presque toutes les entreprises et tous les ménages privés dans toute l’Allemagne. Mais les automobilistes qui font la navette entre leur domicile et leur lieu de travail, les entreprises de transport, les camionneurs et les transports publics sont également touchés. Mais dans ces domaines également, il ne faut pas accepter la hausse des prix sans réagir. En changeant de contrat, il est possible de réduire ses coûts énergétiques sans avoir recours à la magie. Pour changer de fournisseur de gaz ou d’électricité, on peut s’informer sur de nombreux sites comparatifs et découvrir combien on économiserait effectivement.

Voici quelques conseils d’économie pour économiser activement de l’énergie :

  • Étendre le linge à l’extérieur plutôt que d’activer le sèche-linge.
  • Utiliser le linge avec parcimonie afin d’alléger la machine à laver et la consommation d’eau.
  • Utiliser le courant de nuit et débrancher les appareils non utilisés.
  • Utiliser un ventilateur plutôt qu’un climatiseur ou installer des stores de protection solaire.
  • Bien aérer en hiver, puis fermer les fenêtres.
  • Envisager des isolations thermiques et des matériaux isolants.
  • Remplacer les appareils gourmands en électricité comme les poêles à accumulation par des radiateurs à faible consommation d’énergie ou des alternatives.
  • Remplacer les vieux réfrigérateurs (gourmands en électricité) par des appareils neufs de la classe d’efficacité énergétique A+++.
  • Utiliser l’énergie solaire et utiliser des ampoules LED plutôt que des ampoules conventionnelles.
  • Pour les automobilistes, il est possible de faire le plein dans des stations-service bon marché.
  • Éviter les déplacements inutiles en voiture pour les trajets courts permet également d’économiser du carburant. Comme alternative, on peut marcher, prendre le bus ou enfourcher un vélo.

Un regard critique sur les dépenses personnelles

Chaque consommateur devrait avoir le temps d’examiner et de remettre en question de manière critique toutes ses dépenses personnelles. On pourrait par exemple tenir un livre de comptes dans lequel on noterait toutes les dépenses afin d’avoir une comparaison avec les mois précédents. Une liste qui donne des informations sur les dépenses régulières et sporadiques est également utile. 

Un livre de comptes aide activement à économiser de l’argent, car il permet d’avoir une vue d’ensemble plus claire et plus transparente de ses finances. Il convient d’être particulièrement attentif aux dépenses liées aux abonnements, aux assurances ou aux cartes mensuelles pour la piscine, le sauna ou le club de fitness, que l’on n’utilise peut-être que sporadiquement. A-t-on besoin de certains services de streaming régulièrement ? Le montant mensuel en vaut-il la peine ? A-t-on besoin d’une nouvelle paire de bottes chaque semaine ou d’une nouvelle robe à chaque sortie en ville ?

Optimiser son plan d’épargne

En période d’inflation et de hausse des prix, il est conseillé de revoir ses plans financiers personnels et ses objectifs d’épargne. Dans quel but précis économise-t-on ? Si l’on veut épargner pour une voiture ou une maison, des vacances de luxe ou un mariage de rêve, il faut tenir compte du fait que tout devient plus cher et donc augmenter le montant de son plan d’épargne. Il est donc conseillé de tenir compte d’une certaine augmentation des prix et de fixer un objectif d’épargne plus élevé. De cette manière, on ne doit pas craindre d’avoir épargné trop peu et on peut donc se détendre.

Penser à demain dès aujourd’hui et souscrire une assurance vieillesse

Peu de jeunes pensent à une prévoyance vieillesse sous la forme d’une prévoyance vieillesse privée, qui est pourtant toujours rentable à côté d’une prévoyance vieillesse publique. Plus on commence tôt, meilleur est le rendement. L’évolution générale des prix se répercute certainement sur le déficit de sa propre pension. C’est pourquoi il est préférable d’investir des sommes un peu plus élevées pour assurer sa retraite. Ainsi, un plan d’épargne à long terme est toujours rentable face aux fluctuations de l’inflation. Surtout si l’on a encore quelques décennies devant soi avant la retraite. Les placements à long terme permettent de profiter de l’effet des intérêts composés.

Malgré l’inflation, il est possible pour l’épargnant malin de contourner la dévaluation de l’argent en faisant attention à certaines mesures d’économie et en repensant son comportement de consommation en ce qui concerne la consommation d’énergie et d’eau. Il convient également de résilier les abonnements dont on n’a pas besoin et d’éviter d’acheter des choses inutiles. Qui a besoin, par exemple, d’un ergomètre en plein été ou d’une piscine hors sol en hiver ? Au lieu de dépenser l’argent à pleines mains par peur de l’inflation, il vaut la peine de constituer de larges dépôts de fonds d’actions ou d’ETF. Il est également possible d’investir dans l’or, le whisky, les valeurs mobilières et autres.