Doc Gyneco : Le rappeur français est condamné à de la prison pour des violences conjugales !

Doc Gyneco : Le rappeur français est condamné à de la prison pour des violences conjugales !

Bruno Beausir, alias Doc Gyneco est un rappeur et chanteur français très apprécié. S’il est connu pour son charisme, sa réputation pourrait bien pâtir de cette triste nouvelle !

Bien qu’il ait été assez silencieux ces dernières années, c’est avec une affaire qui a défrayé la chronique que Doc Gynéco a renoué avec les premières pages. Il avait en effet été mis en examen pour violences conjugales par rapport à des faits qui remontent au mois de mars.

Doc Gyneco doit aller « voir le docteur » !

L’interprète de « Viens voir le docteur » a dû faire face à la justice pour des accusations de violences conjugales à l’encontre de sa femme. Les faits remontent au mois de mars où le chanteur avait alors giflé à quatre reprises sa femme et l’avait insultée.

Ensemble depuis plus de 25 ans et parents de trois enfants, le couple semblait pourtant donner l’image d’une famille modèle et aimante. C’est le mardi 18 mai que la peine est tombée pour l’ex chroniqueur de TPMP Doc Gyneco. Le tribunal correctionnel l’a en effet condamné à cinq mois de prison avec sursis et 2 000 euros d’amende.

Une peine qui s’avère être en dessous de ce que le parquet avait requis car ce dernier souhaitait une peine de 6 mois de prison avec sursis. Du côté de la défense, la peine est en adéquation avec les faits reprochés. C’est donc plus ou moins vainqueur que ce dernier est sorti du tribunal.

Cependant, le rappeur doit aussi se résoudre à aller voir un professionnel pour gérer ses accès de colère et suivre un stage sur les violences conjugales. Des stages qui seront étalés sur une durée probatoire de trois ans. En même temps, il devra éviter toute récidive durant cette période sous peine de voir sa peine de sursis se muer en prison ferme.

Par ailleurs, il a interdiction de s’approcher du domicile de sa femme ou encore d’entrer en contact avec elle. Une bien triste fin pour un couple que l’on croyait être fait pour durer.

Un « coup de sang » répétitif ?

Le 10 mars dernier, c’est une passante qui alerte la police après avoir entendu des cris venant du domicile de Doc Gyneco et sa femme. Lors de son audience, il admettra avoir donné quatre gifles à sa femme en plus de quelques attaques verbales, mais explique cela par un « coup de sang ».

Des explications qui seront très vite démenties par les déclarations de son épouse et de ses deux filles. De leurs côtés, ces dernières vont dénoncer des « violences habituelles ». Après cet épisode du 10 mars, la mère de famille aura d’ailleurs un œdème à l’œil droit assorti de 19 jours d’ITT. Lors de sa garde à vue, il déclare que « c’est une première en vingt-cinq-ans de concubinage ». Malheureusement, les révélations de son épouse et de ses enfants le mettent dos au mur.

Doc Gyneco finit en effet par admettre que ce n’est pas la première fois. Une situation qui finit par convaincre les enquêteurs sur le fait qu’il avait bien une « emprise » sur sa conjointe. Il reviendra cependant sur ses déclarations face au juge. Ce dernier dira en effet, que l’affaire du 10 mars était bel et bien « un acte isolé ». Il aurait même demandé « pardon » à sa femme.

L’épouse de Doc Gyneco est absente du procès

Si les faits étaient déjà accablants pour Doc Gyneco, l’attitude de sa femme va encore plus influencer son cas. En effet, cette dernière était absente lors du procès. Un refus de participer au jugement qui a été très remarqué puisqu’elle était la plaignante. Cette dernière avait simplement adressé un courrier au juge. Un message où elle avouait avoir peur de se retrouver en face de son mari.

Elle a d’ailleurs introduit une demande de divorce. Et pour cette démarche, elle ne compte pas pour autant demander de dommages et intérêts au père de ses enfants. La fin d’une histoire d’amour mais aussi peut-être de la carrière du rappeur français. Il faut dire que sa réputation en a pris un coup à la suite de cette affaire ! Reste à savoir si ses fans seront toujours de son côté à sa sortie !