Cosmétiques bio : découvrez quels sont les labels bio et quelles sont les conditions à respecter ?

Les produits d'origine naturelle ont actuellement le vent en poupe. En effet, de nombreuses consommatrices se sont laissées séduire par ces cosmétiques afin de minimiser l'usage de produits chimiques toxiques sur leur peau.

Cosmétiques bio : découvrez quels sont les labels bio et quelles sont les conditions à respecter ?

La certification bio est donc devenue un critère de choix fondamental pour ces derniers. Les labels bio garantissent l’absence de produits nuisibles après inspection par l’organisme en question. Mais quels sont-ils ? Quelles sont les conditions à respecter pour obtenir la certification bio ?

Les cosmétiques bio en plein essor

L’engouement des consommateurs pour les produits cosmétiques bio est réel, et les demandes ne cessent de croître. Il a été démontré que plus de la moitié des Françaises s’est offert un cosmétique bio l’an dernier. C’est pourquoi des marques comme IXAGE ont compris qu’il fallait développer la gamme de cosmétiques bio ayant obtenu un label.

Les atouts des cosmétiques bio sur la peau

Connus pour leurs ingrédients d’origine naturelle et moins agressive, les cosmétiques bio sont parfaits pour préserver le bien-être de la peau. Dépourvus d’actifs issus de la pétrochimie, les soins bio garantissent efficacité et qualité. L’engagement environnemental préoccupe aujourd’hui de nombreux consommateurs, conscients des impacts de leur geste sur la planète. C’est pourquoi les produits bio connaissent un énorme succès auprès des consommatrices, car ils sont respectueux et écologiques.

Pourquoi opter pour les cosmétiques bio ?

Les cosmétiques bio revêtent de nombreux bienfaits. Les produits d’origine naturelle sont essentiellement composés d’ingrédients provenant de l’agriculture bio. Ils présentent donc moins de danger pour la santé et l’épiderme. Les cosmétiques bio ne sont également ni agressifs ni irritants. C’est pourquoi les produits peuvent pénétrer en profondeur de la peau en toute délicatesse, sans nuire à l’organisme. L’efficacité est donc garantie, car, à l’inverse des produits chimiques, les composants de ces derniers sont métabolisés plus facilement. Ils ne risquent ainsi pas de s’accumuler dans les pores. Il est aussi plus facile d’obtenir des résultats rapidement.

cosmétiques bio label

Acheter des produits bio, c’est également contribuer à la préservation de l’environnement, car ils sont plus écologiques. Les risques d’allergies sont réduits avec les produits d’origine naturelle. En effet, les ingrédients bio contenus dans ces derniers permettent plutôt de nourrir la peau, et leur propriété antioxydante prévient le vieillissement prématuré. L’obtention d’une certification bio requiert une composition d’au moins 95 % d’ingrédients naturels provenant de l’agriculture biologique tout comme 10 % de composants du produit. Il suffit donc de vérifier le label d’une marque pour vous assurer de sa qualité avant l’utilisation.

Les labels Ecocert et COSMOS Organic, les références des cosmétiques bio

Les labels Ecocert et COSMOS Organic font partie des plus importants sur le territoire français. Mais quelles sont les conditions qui permettent d’obtenir ces certifications bio ?

Le label Ecocert

Ecocert a vu le jour en 1991, et agit pour la protection de l’environnement et des utilisateurs, ainsi que pour la réduction des déchets. De nombreux référentiels ont été développés avec le temps pour promouvoir les gestes écoresponsables. C’est en 2002 que celui pour la cosmétique bio a été lancé. Cet organisme de certification est aujourd’hui connu pour ses exigences strictes en termes de produits bio. Il a d’ailleurs été le tout premier label à s’être tourné vers l’univers des cosmétiques bio et écologiques. Les marques de cosmétiques doivent répondre à certaines conditions pour obtenir cette certification.

Le label impose l’utilisation de composants provenant de ressources renouvelables, exploitées via des techniques écoresponsables. Les produits contenant de l’OGM, du paraben, du phénoxyéthanol, de la silicone, du PEG, des parfums et colorants de synthèses ou tout autre ingrédient issu des animaux ne sont donc pas éligibles à cette certification. Les critères à remplir concernent également les emballages, qui doivent être biodégradables ou recyclables. Et évidemment, la condition liée aux 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle reste valable.

L’utilisation de conservateurs de synthèse est autorisée pour les produits cosmétiques, mais uniquement ceux déterminés par le label. Enfin, les tests sur les animaux sont strictement interdits par le label. L’organisme de certification Ecocert réalise un audit tous les ans pour inspecter la fabrication et le conditionnement des produits.

La certification COSMOS Organic

La certification COSMOS est gage de qualité du produit cosmétique bio. Elle vise à promouvoir le concept de « chimie verte ». Elle est attribuée aux marques qui fabriquent des produits dans le respect de l’homme, de la diversité et de l’environnement. La certification COSMOS rassemble plusieurs labels européens, dont BDIH en Allemagne, Icea en Italie, Soil Association au Royaume-Uni, et Cosmebio et Ecocert Greenlife en France.

Les ingrédients pétrochimiques et l’OMG, excepté les conservateurs, sont à bannir pour pouvoir être certifié COSMOS Organic. Une vérification minutieuse durant toutes les étapes de fabrication jusqu’à la commercialisation, est menée par l’équipe de l’organisme en amont de l’attribution de la certification.

Pour être certifié sous la catégorie COSMOS Organic, un cosmétique doit être constitué de 95 % de végétaux biologiques, et de 20 % d’ingrédients biologiques. Le packaging doit également être recyclable ou biodégradable. La catégorie COSMOS Natural est moins stricte et ne réclame que 95 % d’ingrédients d’origine naturelle.

D’autres labels bio fiables pour les produits cosmétiques

Outre les labels Ecocert et COSMOS Organic, de nombreux labels viennent aussi compléter la liste. Ces certifications vous permettent de vous assurer de la provenance des produits et de leur fiabilité.

Le BDIH

La certification BDIH impose des conditions presque similaires aux autres labels bio. Il s’agit d’un organisme allemand, financé à but non lucratif, en faveur des marques de cosmétiques bio. Fondé en 1996, il a établi des guides bien définis permettant de contrôler l’origine des ingrédients des produits. Ainsi, les composants autorisés et interdits ont clairement été listés par le label. Le BDIH a supprimé l’usage des substances synthétiques au profit des extraits végétaux bio, obtenus via des techniques respectueuses de l’environnement.

La formule du produit doit être constituée de matières premières végétales bio. Pour la catégorie BDIH Organic, 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle sont requis. La certification BDIH Natural est attribuée pour les formules de moins de 95 % d’ingrédients certifiables bio.

Soil Association

L’organisme Soil Association, au Royaume-Uni, est connu pour son engagement environnemental et sa volonté de promouvoir les produits bio. En plus de proposer une certification bio, il a également lancé des campagnes d’information pour mettre en avant les cosmétiques bio. En effet, il organise un événement autour de la beauté bio et du bien-être naturel, qui a lieu tous les ans.

Les formules ne doivent contenir aucun composant d’origine pétrochimique. Les ingrédients obtenus par la culture OGM et la cueillette sauvage d’espèce en voie d’extinction sont également interdits, tout comme les tests sur les animaux.

Deux niveaux de certifications sont proposés par le label Soil Association. Le « Produit Bio » concerne les formules dotées de 95 % d’ingrédients provenant de l’agriculture biologique. Les formules qui contiennent au moins 70 % pourront quant à elles être certifiées « Produit fait à partir de X % d’ingrédients bio ».

Natrue

Lancé en 2008, ce label bio impose des conditions strictes en termes de contrôle de produits cosmétiques bio, proches de celles exigées par les labels bio de cosmétiques. Ainsi, les produits doivent privilégier les composants naturels et bio, et exclure les substances chimiques. Les techniques de fabrication ne doivent pas nuire à l’environnement.

Le label attribue trois catégories de certifications, selon la formule du produit en question. Les cosmétiques naturels qui définissent toutes les conditions requises pour pouvoir obtenir la certification Natrue. Les cosmétiques naturels en partie bio et les cosmétiques biologiques.

Obtenir une certification bio revêt donc deux nombreux avantages pour les marques de cosmétiques. C’est un moyen d’adapter leurs offres aux besoins des consommateurs, et donc de multiplier leurs ventes. Mais cela leur permet aussi de minimiser les impacts environnementaux de leur activité. Les consommatrices, quant à eux, peuvent se fier sur la certification bio des produits pour juger leur qualité avant de réaliser leur achat.