Confinement au Kenya : Hausse de la violence conjugale

Confinement au Kenya : Hausse de la violence conjugale

Les agents de santé disent qu’au Kenya, les couvre-feux et les restrictions causés par le covid-19 ont malheureusement entraîné une hausse de la violence contre les femmes.

Une équipe travaillant sur la prévention du VIH et la santé reproductive a déclaré que l’insécurité économique causait des difficultés aux familles et exposait ainsi certaines femmes à la violence de leur époux.

Dans le monde entier, le stress lié à la maladie, à la perte des revenus peuvent faire encourir certaines femmes à des risques de violences.

La violence contre les femmes, quels que soient le moment, le lieu et le mode de violence, viole gravement les droits fondamentaux des femmes.

La violence à l’égard des femmes prend de nombreuses formes et peut avoir de nombreux effets négatifs sur la santé des femmes et de leurs enfants.

La violence à l’égard des femmes peut entraîner des blessures et de graves problèmes de santé physique, mentale, sexuelle et reproductive, notamment des infections sexuellement transmissibles, le VIH et des grossesses non désirées. Dans les cas extrêmes, la violence contre les femmes peut entraîner la mort.