Accueil » Actualites » Électricité : La RTE déclare que les éventuelles coupures d’électricité sont aux oubliettes pour cet hiver !

Électricité : La RTE déclare que les éventuelles coupures d’électricité sont aux oubliettes pour cet hiver !

Les coupures d’électricité mentionnées précédemment ne vont pas survenir pour ce janvier 2023. La RTE vient de déclarer la fin de l’alerte !

Voir Ne plus voir le sommaire

Depuis quelques mois, les Français se sont inquiétés de ne pas avoir d’électricité chez eux. Il faut dire que le nucléaire national traverse actuellement des difficultés sans précédent. Mais pour les autorités, c’est de l’histoire ancienne !

Les mesures de prévention prises par le pouvoir exécutif ont fait leur effet. Au micro de franceinfo, ce mercredi 18 janvier, Xavier Piechaczyk a tenu à expliquer les faits !

Coupure d’électricité : Le gestionnaire de RTE s’exprime !

C’est une très bonne nouvelle pour les ménages en France ! Après des mois à se priver, les foyers peuvent maintenant évincer le risque de coupure d’électricité chez eux. En effet, les responsables de chez RTE ont fait une certaine déclaration au début de cette année 2023. Et selon eux, les efforts perpétrés durant ces quelques mois ont porté leurs fruits. De quoi alléger la charge qui pèse sur les parents français.

D’après Xavier Piechaczyk : « L’essentiel des risques [de coupures] est derrière nous ». Les efforts en question concernent les restrictions imposées aux citoyens lors du dernier trimestre de 2022. Les stratégies qui vont dans ce sens sont pléthoriques. Par exemple, le ballon d’eau chaude a connu une baisse d’activité à certaines heures de la journée. Et on ne compte plus les nouvelles fonctionnalités du compteur Linky.

Très récemment, le fameux pic de consommation a été redouté par les autorités comme par les ménages. Mais c’est aussi grâce à cela que tout le monde a pu serrer sa ceinture sur l’électricité. Toujours d’après Xavier Piechaczyk : « C’est -7,5% sur la dernière semaine et, depuis le début de l’hiver, ça se stabilise à -8,5% ». Une excellente nouvelle, selon le directeur de la RTE.

L’objectif 0 délestage est presque atteint. De plus, il ne reste plus que quelques semaines avant la fin de l’hiver. Ainsi, l’électricité a été équitablement distribuée à tous les acteurs économiques. Mais cela ne s’est pas fait sans sacrifices. Outre les ménages, les entreprises qui utilisent cette énergie ont dû baisser leur production de manière significative. Le signal prix a été un coup dur pour elles.

Des cas particuliers peuvent survenir au mois de février !

Le délestage en question devait survenir aux alentours des mois de novembre et décembre 2022, mais aussi au cours de janvier 2023. L’alerte étant levée, le gros des risques est alors écarté. Néanmoins, cela ne veut pas dire que le secteur de l’électricité est maintenant en sécurité. Le pic de consommation peut toujours survenir. Ainsi, la vigilance doit toujours être de mise.

Xavier Piechaczyk de réitérer : « Il reste encore une période qui présente quelques risques ». Cela devrait survenir « autour de la deuxième quinzaine de février en cas de vague de froid importante et longue ». D’un autre côté, plusieurs réacteurs dans le système nucléaire sont actuellement hors service à cause d’une maintenance. De ce fait, l’électricité doit toujours être utilisée à bon escient.

L’hiver est sur le point de toucher à sa fin. Mais ce n’est pas forcément un signe qu’il faut se reposer sur ses lauriers, surtout au niveau de l’utilisation de l’électricité. D’après le directeur de la RTE : « Il peut y avoir une bulle de froid fin février, on l’a déjà vu en France ». Toujours selon lui, les prévisions météorologiques peuvent effectuer des erreurs.

Le nucléaire français mérite également d’être éclairci, étant donné l’inquiétude des consommateurs. Il faut dire que la disponibilité de l’électricité dépend en grande partie de ce secteur. Toutefois, Xavier Piechaczyk a tenu à rassurer les citoyens. « La trajectoire de la disponibilité du nucléaire est conforme aux prévisions publiées en septembre », selon lui. Les efforts d’EDF ont été efficaces, puisque 43 réacteurs sont maintenant opérationnels.

Électricité en France : Le prix spot se stabilise !

Après toute cette analyse, on peut dire que les éventuelles « tensions sur le système électrique » peuvent être éloignées. C’est aussi l’avis du directeur de la RTE, qui ajoute que : « le marché est en train de se tasser ». En termes clairs, l’électricité en France ne risque pas d’être en situation de pénurie.

Les efforts réalisés par les utilisateurs d’électricité ont également des conséquences positives sur le marché financier. En effet, le prix spot, calculé en fonction du marché boursier, se situe actuellement « autour de 100 euros ». Une évolution considérable, étant donné qu’il y a quelques semaines, ce chiffre se situait autour des 1 000 euros. Il ne reste plus qu’à relancer le secteur au niveau de l’Europe.