Drame : Une mère de famille poignarde son voisin pédophile après qu’il ait abusé de son fils !

Souvent, les mères peuvent avoir des réactions imprévisibles lorsque quelqu'un fait du mal à leurs enfants. La vengeance maternelle peut conduire une maman en prison.

Drame : Une mère de famille poignarde son voisin pédophile après qu’il ait abusé de son fils !

Toutefois, ce genre de femme affirme toujours avoir réagi de la bonne manière, peu importe les conséquences. Découvrez cette histoire intéressante entre une mère, son fils et un voisin.

Sarah Sands a été reconnue fautive d’homicide involontaire avec la condamnation à une peine de 7 années de prison. Durant le procès, elle a connu l’essentiel sur l’homme qui avait abusé de son garçon. Sachez alors que celui-ci a été condamné 24 fois pour divers délits sexuels en une trentaine d’années.

Sarah Sands, 38 ans, a tué son voisin âgé, Michael Pleasted, 77 ans, après qu'il ait séduit et abusé de son fils Bradley, alors âgé de 12 ans.
Sarah Sands, 38 ans, a tué son voisin âgé, Michael Pleasted, 77 ans, après qu’il ait séduit et abusé de son fils Bradley, alors âgé de 12 ans.

En changeant d’identité avant son déménagement, ce voisin a pu cacher son passif de prédateur plutôt lourd. La femme qui l’a assassiné a été emprisonnée durant quatre ans avant d’être libérée. Elle affirme ne pas regretter son crime et en a dévoilé la cause.

C’est parce que le pédéraste a abusé de son petit garçon Bradley que la maman atteste n’avoir eu aucun regret. Sachez qu’elle ne s’imaginait pas être capable d’une telle chose et qu’elle n’en est pas fière. Elle sait que le voisin ne peut plus blesser personne. En 2014, le voisin a suggeré du travail à Bradley, âgé de 12 ans, dans une boutique. Sarah Sands pensait que l’offre était sans danger avec un tel homme de confiance. Sachez que ces voisins passaient souvent des moments ensemble.

La mère a constaté que l’homme qui a proposé du travail à son garçon était accusé d’avoir agressé deux enfants. Bradley a nié lorsque Sarah l’a interrogé. À 19 ans, le jeune homme confie qu’il avait honte et qu’il pensait avoir des ennuis. Avec son traumatisme, l’enfant rêvait que le pédophile le cherchait toujours.

Michael Pleasted, 77 ans, était un pédophile en série qui a dissimulé son passé et a recommencé à s'attaquer à de jeunes garçons.
Michael Pleasted, 77 ans, était un pédophile en série qui a dissimulé son passé et a recommencé à s’attaquer à de jeunes garçons.

Le voisin a contesté son agression au tribunal en plaidant son innocence. La mère dévastée l’a supplié les faits pour éviter que d’autres victimes témoignent contre lui. Il l’a ignorée avec un sourire en disant que ces jeunes menteurs avaient ruiné sa vie.

En sachant que Bradley était une victime de Mike Pleasted, Sarah Sands a poignardé l’agresseur avec un couteau de cuisine. Elle est allée chez la police après huit coups, scandalisée que les autorités laissent ce genre d’individu vivre près de chez elle. Sachez que la mère n’a pas été blâmée pour le chef d’accusation de « meurtre ».

Vidéosurveillance de Sarah Sands, un couteau de cuisine à la main, quelques instants avant qu'elle ne tue Michael Pleasted, 77 ans.
Vidéosurveillance de Sarah Sands, un couteau de cuisine à la main, quelques instants avant qu’elle ne tue Michael Pleasted, 77 ans.

Toutefois, elle a été reconnue fautive d’homicide involontaire. Il faut que vous sachiez que Sarah était assez porche de son voisin. La femme amenait souvent de la nourriture chez lui. Elle l’estimait comme étant un modèle masculin positif pour les enfants avant que son garçon ait reconnu l’agression. Elle a pris sa défense quand on l’a accusé de pédophile.

Le jour de l’audience, la mère a constaté que celui qu’elle pensait se nommer Mike Pleasted s’appelait plutôt Robin Moult. Vous avez raison de penser que l’homme a changé de nom pour dissimuler son identité aux autorités. Cela est dû au fait qu’il a déjà réalisé des délits sexuels, entre les années 71 et 90, sur des enfants entre. Quatorze ans plus tard, le pédophile se présentera pour se défendre face à deux chefs d’agression sexuelle. C’est en 2014 qu’il va se défendre contre la mère d’un enfant de moins de 13 ans.

Sarah Sands a purgé quatre ans d'une peine de sept ans et demi pour avoir tué le pédophile Michael Pleasted.
Sarah Sands a purgé quatre ans d’une peine de sept ans et demi pour avoir tué le pédophile Michael Pleasted.

Une pédopsychiatre, Catherine Jousselme, a étudié sur le sujet des effets à long terme d’une agression sexuelle durant l’enfance. Elle examine que plus tard, ce trouble peut donner naissance à un état dépressif. C’est parce que leur conscience leur rappelle que ce qu’ils ont éprouvé est loin d’être anodin.

Les victimes ne s’entendent quelquefois qu’avec des adultes à cause d’un viol sur un mineur. Ils peuvent perdre de leur légèreté et de leur insouciance avec le véritable fondement pour se faire son petit cinéma intérieur.

L'appartement de Michael Pleasted dans le lotissement donnait sur une aire de jeux pour enfants et une école primaire.
L’appartement de Michael Pleasted dans le lotissement donnait sur une aire de jeux pour enfants et une école primaire.

D’après les explications de l’experte, cela peut aussi se traduire par une peine à assembler les pensées. Le contraire peut aussi se produire. C’est pour cela que certains canalisent complètement dans les apprentissages. Dans ce cas, ils veulent s’enfuir de cette situation avec des effets dramatiques.