Covid-19 : ces différents symptômes qui peuvent durer durant plus de 6 mois !


Symptôme persistant du Covid-19

Après l’infection par Covid-19, de nombreuses personnes sont conscientes des symptômes persistants. Selon une étude, un symptôme spécifique survient chez plus de 1 patient sur 20 et dure 6 mois.

Lorsqu’un individu est infecté par le coronavirus, il peut ne pas savoir s’il est asymptomatique ou porteur sain. Sinon, des symptômes de la maladie peuvent survenir : fatigue, fièvre, perte d’odeur et de goût, difficulté à respirer. Certains symptômes peuvent durer longtemps.

L’effet de contamination lié au Covid-19 : la perte d’odorat

La perte d’odorat fait partie des symptômes habituellement rencontrés chez les malades atteints de coronavirus.

Perte d’odorat : le premier symptôme du coronavirus

Une étude publiée dans le Journal of Internal Medicine le 6 janvier a révélé que la perte d’odorat (anosmie) fait partie des symptômes les plus fréquents de Covid-19 chez les personnes atteintes de formes bénignes de la maladie. Les patients présentent ce symptôme et ne ressentent rien d’autre.

La perte d'odorat
La perte d’odorat

Ces résultats ont été obtenus à l’issue d’entretiens avec des milliers de patients suivis dans des hôpitaux en Espagne, en Italie, en Belgique et en France.

Les symptômes persistants du coronavirus

Après deux semaines au maximum, plus de la moitié des malades ont retrouvé leur odorat. Cependant, chez certaines personnes, le symptôme persiste longtemps. C’est un symptôme permanent.

La plupart des individus diagnostiquées avec un coronavirus ressentent une douleur chronique après quelques semaines. Ils ne sont pas restés silencieux et n’ont pas décidé de souffrir silencieusement. Des patients infectés par le coronavirus se sont exprimés sur les réseaux sociaux. Même des mois après le traitement par Covid-19, les symptômes du coronavirus persistent.

Un symptôme handicapant et persistant de la Covid-19

Les symptômes du COVID-19 reviennent chroniquement et rendent impossible le retour à une vie normale.

La transmission de la Covid-19

En fait, les réponses à une interrogation en ligne rempli quelques mois après la contamination du coronavirus suggèrent que l’étude est formelle. La perte d’odorat est un symptôme qui dure généralement deux mois pour approximativement 20% des répondants.

La perte d’odorat

Cependant, la perte d’odorat est susceptible d’avoir un impact très négatif sur le moral, la santé et la qualité de vie. La recherche suggère que ce symptôme Covid-19 peut être un indicateur plus fiable de la contamination au Covid-19 que la fièvre ou une toux.

Les conséquences de la perte d’odorat

Dans certains cas, ce trouble olfactif persiste pendant un certain temps et peut affecter la vie de tous les jours des anosmiques.

Perdre l’odeur modifie les habitudes alimentaires

L’odeur est vraiment liée au goût. Et perdre l’un change l’autre. Cela est susceptible de changer vos habitudes alimentaires et entraîner des maux dangereux, tels que la malnutrition, où toutes les saveurs ont le goût du carton.

Sur le plan psychologique aussi, l’odorat est important et vous aide à comprendre ce qui vous entoure. Si vous ne sentez pas les odeurs des aliments, des fleurs, des animaux domestiques ou des êtres chers, cela peut conduire à la dépression. Cela peut également être gênant dans les relations sociales si vous ne pouvez pas sentir l’odeur de votre corps ou le trouver puant.

Régler l’anosmie

La perte d’odorat peut également être dangereuse dans la vie quotidienne et pratique. Par exemple, un individu qui ne sent plus rien ne peut ni sentir le gaz ni se brûler, ce qui met en danger lui-même et éventuellement ses proches.

Perte de l'odorat à cause du Covid-19
Perte de l’odorat à cause du Covid-19

Il n’existe actuellement aucun remède contre l’anosmie. La plupart des médecins recommandent les « entraînements », mais particulièrement la patience. Anosmie.org a lancé un programme pour aider les personnes qui ont perdu leur odorat à le retrouver.