Covid-19 : Nouvelles mesures dans 47 départements depuis le lundi 4 octobre, tous les détails !

A plus d'un an face au covid-19, l'Etat apporte une nouvelle mesure pour une lutte efficace. Cette fois, ce sont donc 47 départements qui profiteront d'un allègement du protocole de lutte contre la maladie. On vous livre les détails.

Covid-19 : Nouvelles mesures dans 47 départements depuis le lundi 4 octobre, tous les détails !

Malgré l’amélioration de la situation, la pandémie continue de sévir. La France fait toutefois partie des pays où le covid-19 commence à régresser. De quoi permettre à l’Etat de prendre des mesures précises pour le bien-être de tout le monde. Zoom sur celles établies le lundi 04 Octobre dernier.

Plus de masque dans certains départements

Le port du masque fait partie de ces mesures obligatoire depuis le début de la pandémie. Cette dernière n’a toutefois pas connue de grande évolution durant cette année où la maladie n’a fait qu’empirer. Et pour cause : elle constitue l’une des plus grandes barrières de lutte contre une éventuelle propagation du covid-19 outre le vaccin.

Désormais, il est pourtant possible de se déplacer en extérieur sans avoir à en porter. L’Etat a d’ailleurs décidé d’apporter quelques changements à cette mesure depuis le lundi dernier. En effet, plusieurs départements se verront donc exempter de port de masque pour les plus jeunes.

De quoi leur rendre plus de confort durant les heures de classes. Une décision prise le jeudi dernier par le Ministre de la Santé à la suite des derniers recoupements face au covid-19. Mais cette dernière ne s’est pas faite sans certaines conditions. On sait donc que seuls les départements don le taux d’incidence ne dépasse pas les 50 pour 100 000 habitants peuvent en bénéficier.

Le masque tombe dans les écoles primaires de 47 départements

Ainsi, les établissements scolaires pourront arrêter le port de masque pour les enfants de moins de 11 ans. Au-delà de cet âge et pour les enseignants, la mesure reste valide. Ce changement de protocole sera effectif dans plusieurs départements. Cela inclut par exemple la Saône-et-Loire, le Loir-et-Cher, le Gers ou encore le Finistère. De même, la Dordogne, la Haute-Loire, les Vosges, la Vendée ainsi que le Maine-et-Loire peuvent d’ores et déjà appliquer cette mesure.

Covid-19 : Quid des autres départements ?

Outre la levée du masque, l’Etat a pris d’autres mesures le jeudi dernier. L’occasion pour eux d’apporter différentes protection aux étudiants face à cette pandémie de Covid-19. On apprend alors que les écoles primaires pourront utiliser un protocole différent pour certains départements. Cette dernière concerne principalement les cas de contamination. Puisque le taux d’incidence y est très bas, ce procédé semble plus adéquat.

Jusque là, les établissements scolaires étaient tenus de fermer les classes où l’on trouvait des enfants positifs à la covid-19. Mais dès le lundi 04 octobre dernier, ceux des départements mentionnés par l’Etat pourront procéder d’une toute autre manière. La nouvelle mesure consiste donc à tester les enfants et à isoler uniquement ceux qui sont malades. La classe peut donc rester ouverte sauf dans le cas où l’enseignant est lui-même atteint de la maladie. Une avancée pour l’éducation qui a beaucoup souffert de la pandémie durant cette année passée.

Cette règle sera désormais appliquée dans le Morbihan, l’Aisne, le Val-d’Oise, la Côte d’Or ainsi que le Var. Ce sera également d’actualité pour les départements des Landes, de Moselle, de la Manche, de l’Ariège ainsi que du Rhône par exemple. La liste peut toutefois s’allonger ou se raccourcir en fonction des changements repérés par les professionnels de la santé publique.

D’autres mesures qui entrent en vigueur ?

Si les établissements scolaires sont les plus avantagées par ces nouvelles mesures, d’autres lieux y ont également trouvés leur compte. Lors de l’annonce de ce changement drastique, l’Etat a donné un autre avantage aux 47 départements où le masque est tombé en primaire. En effet, d’autres établissements peuvent désormais profiter d’une plus grande liberté que celle qui leur était accordée jusque là.

Il s’agit en l’occurrence d’une fin de la jauge dans les établissements publics. Si ces derniers ne pouvaient recevoir que 75% de leur capacité habituelle, ils peuvent donc prétendre à utiliser 100% de leur espace dès à présent. Cette règle s’applique autant pour les boîtes de nuit que les salles de sport. Il en est de même pour les salles de spectacles qui ont vu leurs portes s’ouvrir de plus en plus durant les derniers mois.

Comme les autres mesures de lutte contre la covid-19, cette élimination de la jauge peut évoluer en fonction du taux d’incidence. Elle reste toutefois effective uniquement dans les départements mentionnés plus tôt. Il faudra donc attendre quelques temps avant d’avoir une mise à jour pour son application.