Accueil » People » Prince Andrew : Le prince William est implacable, il serait une menace pour la monarchie !

Prince Andrew : Le prince William est implacable, il serait une menace pour la monarchie !

Le prince Andrew prétend encore être éligible au trône mais son neveu ne témoigne pas du même point de vue. Pour le prince William, son oncle est définitivement déchu de la monarchie.

Voir Ne plus voir le sommaire

Accusé de complice dans l’affaire Epstein, le prince Andrew s’est vu renoncer à la succession au trône. S’il espère encore revenir parmi les héritiers du règne britannique, le duc de Cambridge y fait objection de manière irrévocable. Ce membre de la famille royale serait encore aujourd’hui dans une situation très délicate.

Le prince William lui reproche ces affaires en justice

En début août 2021, une militante au nom de Virginia Giufre avait déposé plainte auprès du tribunal de Manhattan. Cette américaine accuse le duc d’York de faire partie des « hommes puissants » qui l’aurait abusé intimement. Selon elle, ces faits réunissant le prince Andrew et le millionnaire Jeffrey Epstein se sont déroulés entre 2000 et 2002.

Les deux personnalités auraient actionnés un trafic de jeunes femmes. La victime expliquait qu’à l’époque, elle n’avait que 16 ans. Face à son incrimination, le fils d’Elizabeth II a repoussé la plainte parvenue à son domicile. Jusqu’en septembre dernier où il accepte enfin l’application des procédures, celui-ci a toujours gardé le silence.

La police londonienne a déclaré le 10 octobre dernier que le père d’Eugenie et de Beatrice d’York n’est plus soumis à aucune enquête. Les autorités ont toutefois confirmé qu’elles avaient reçu et analysé le dossier concernant cette plainte. Suite à cet examen, la police a décidé de clore l’affaire. Plus aucune autre mesure ne sera ainsi entreprise.

Prince William
Prince William

Par ailleurs, les services britanniques et américains n’ont pas arrêté leur coopération quant à ce sujet. Rappelons que la justice américaine n’a pas encore annoncé sa décision sur le prince Andrew. En effet, la police américaine continue les enquêtes sur l’affaire Epstein. Et c’est notamment à cause de cet aspect que le prince William redoute de son oncle.

« Il n’y a aucune chance qu’il revienne », une sentence définitive

Le fils aîné du prince Charles soutient fermement qu’il ne souhaitera jamais que son oncle réintègre la monarchie britannique. Il y a quelques mois, ce dernier a perdu ses titres royaux à cause de l’accusation émise contre lui. Malgré cette mauvaise image qu’il s’est acquis, le duc d’York prévoit toujours de reprendre sa place au sein de la famille royale.

Une source a cependant affirmé au Times qu’ « il n’y a aucune chance qu’il revienne, la famille ne le laissera jamais arriver ». Et d’après toujours ce journal, un proche du prince William a fait part de son appréciation quant à son oncle. Il a dévoilé que l’époux de Kate Middleton n’était « pas fan de son oncle Andrew ».

Ce futur roi d’Angleterre estime même que le duc d’York représente un risque et une menace pour la monarchie. Et d’ajouter que « Toute suggestion d’un manque de gratitude envers l’institution et tout ce qui pourrait amener le public à penser que les membres de la famille royale ne sont pas reconnaissants de leur position. Il pense que c’est dangereux ».

Le père de Georges, Charlotte et Louis juge donc l’attitude de son oncle de « déloyale » et de périlleux pour toute la royauté. Pour lui, même si la police britannique a pris la décision d’arrêter une longue bataille judicaire, le retour du prince Andrew dans la vie royale est inenvisageable. Ce dernier est d’ailleurs toujours réfugié au château de Balmoral, en Écosse.

Une situation complexe pour l’oncle du prince William

Virginie Giuffre appuyait dans sa plainte que son abuseur l’avait agressé à plusieurs reprises. Elle a notamment cité trois endroits différents où elle aurait été emmenée de force. Il y a vingt ans, l’américaine a aussi témoigné publiquement de ces agressions. Elle assure avoir subi plusieurs rapports forcés. Des faits que l’accusé nie jusqu’à présent.

Bien que la police anglaise ait renoncé aux investigations, le prince Andrew devra encore être soumis à la justice américaine. D’après l’hebdomadaire Le Point, il a engagé un avocat renommé pour le défendre. L’ex-mari de Sarah Ferguson se retrouve maintenant ruiné. Sa mère, la reine Elizabeth garantit donc tous les frais pour son avocat. Ainsi, il a jusqu’au 29 octobre pour se manifester par rapport aux documents juridiques lui concernant.

Partagez votre avis