Marie-Sophie Lacarrau : La présentatrice a fait une confidence sur le plateau de TF1 !

Après s'être rétablie de sa maladie, Marie-Sophie Lacarrau est de retour sur le plateau de TF1. Elle a fait un aveu.

Marie-Sophie Lacarrau : La présentatrice a fait une confidence sur le plateau de TF1 !

Après quelques mois de désaccord, les deux chaînes Canal + et TF1 ont fini par trouver un terrain d’entente.

Ainsi, les programmes de cette dernière seront de nouveau disponibles dans les offres de Canal plus. Marie-Sophie Lacarrau, de son côté, a profité de ce compromis pour faire augmenter son audience.

Zoom sur l’émission présenté par Marie-Sophie Lacarrau

Comme d’habitude, Marie-Sophie Lacarrau et les Français se donnent rendez-vous tous les jours à 13 heures. Ce, juste après Les 12 coups de midi de Jean Luc Reichmann. L’animatrice a tendance à commencer son émission par les traditionnelles prévisions météorologiques, présenté par Evelyne Dhéliat.

Le 17 novembre dernier, l’ouragan qui a touché la partie Ouest de la France était en actualité. Plus tard dans l’émission, Marie-Sophie Lacarrau a fait une confidence aux téléspectateurs. Pour rappel, cette présentatrice de TF1 a succédé Jean-Pierre Pernaut. En effet, elle a débuté sa carrière dans le journalisme en présentant un reportage sur le développement de certaines villes. Notamment, celle où les voitures polluants sont interdits.

Son programme à la Une a par la suite prolongé sa durée. À savoir de 13 h à 13 h 40. Durant ce temps là, plus de 4 millions de foyers suivaient l’émission. Ce qui représente environ 38% du marché. Le programme de Marie-Sophie Lacarrau a donc connu une baisse de 1,3 point sur la semaine en question. À son concurrence, il y a Julian Bugier sur France 2.

Ce dernier n’a pourtant pas pu profiter de cette baisse d’audience de Marie-Sophie Lacarrau pour faire augmenter le sien. En effet, Julian Bugier compte 2,47 millions de téléspectateurs durant le journal qu’il présente entre 12h57 et 13h56. Sa part représente ainsi 22,3% des cibles. D’ailleurs, un point de 1,7 est associé à cette performance.

La journaliste de TF1 a fait un aveu sur sa maladie

Pour rappel, Marie-Sophie Lacarrau a été absente du plateau dans les débuts de l’année 2022. En effet, elle a pris une pause de 5 mois du fait de sa maladie. La journaliste a eu en effet une grave infection de l’œil. En plus de cela, la maladie consistait particulièrement en un souci de kératine amibienne. Pour faire simple, ses yeux ont été infiltrés par des parasites.

Ce sont d’ailleurs ces microbes qui ont touché sa cornée. Et le comble, ses lentilles de contact ont favorisé la maladie. En effet, l’eau du robinet renferme des amibes. Et si ces parasites atteignent les yeux, ils pourront les manger. Or que les lentilles de contact contiennent ce liquide. « C’est très douloureux » confiait-elle à son retour sur le plateau.

Puis elle a continué « Vous avez l’impression d’avoir des graviers ou des morceaux de verre dans l’œil ». La journaliste a ensuite ajouté  » ça gratte en permanence et ça provoque des douleurs qui vous remontent dans la tête ». D’après les spécialistes qui s’occupaient de l’état de santé de la présentatrice « certaines douleurs peuvent aller jusqu’à 40 fois celle d’une rage de dents ».

 » On ne se pose pas de question, on attend que ça aille mieux «  a avoué Marie-Sophie Lacarrau. Quant à son traitement, elle a avoué avoir utilisé de collyres qui sont à la fois très agressifs et très toxiques. Heureusement que la maman de Malo et Tim a guérie. Après cette maladie, Marie-Sophie Lacarrau est désormais de retour sur le plateau.

Marie-Sophie Lacarrau est de retour sur le plateau de TF1

Comme elle vient juste de se rétablir de sa maladie, Marie-Sophie Lacarrau doit encore prendre soin de ses yeux. Ce, afin qu’un problème pareil ne revient pas. Ainsi, l’équipe de TF1 font le nécessaire pour adapter l’ambiance afin d’être convenable pour la présentatrice. Cela concerne notamment la baisse de la luminosité sur le plateau.

D’après Marie-Sophie Lacarrau, il se peut qu’elle reporte des lentilles de contact. Ce, bien qu’elle ne le souhaite pas. Elle a d’ailleurs avoué avoir fait divers essaies.  » J’ai tout testé : des lunettes, le prompteur, pas de lunettes, pas de prompteur » a-t-elle avoué. Quant aux fiches, la journaliste a affirmé qu’elle les aimait. « Comme un hommage à Jean-Pierre Pernaut qui n’utilisait jamais de prompteur » a-t-elle ajouté. Elle a profité de cette occasion pour saluer son prédécesseur.