Bébé : trois jours de congé payé après une fausse couche pour les femmes et leurs conjoints !

La Nouvelle-Zélande prend une décision pour défendre le droit des parents et proclame un congé spécial payé de 3 jours suite à une fausse couche. En espérant être bientôt suivi par d’autres pays, la Nouvelle-Zélande montre son appui aux parents dans cette épreuve si difficile et peu reconnue de la mortinatalité.

Dans le passé, afin de gérer ses sentiments et la peine qui pouvait nous submerger une seule solution s’offrait aux parents : un arrêt maladie. Mais le deuil n’est pas une maladie, c’est un déchirement, un malheur qui s’abat sur vous et vous laisse inerte. Aujourd’hui, il est urgent de reconnaître ce droit au deuil et de soutenir les parents qui se retrouvent confronter à cette expérience douloureuse.

Donner la vie : un instant magique volé pour certains

La joie de donner naissance à un enfant et le processus de la grossesse est un moment précieux pour chaque parent. Mais pour certains le rêve prend fin brutalement et la finalité tant attendue s’évapore : cette suite logique et naturelle de donner la vie à un petit être que l’on peut ramener chez soi.

Un vrai besoin de deuil et de renoncement à l’enfant
Un vrai besoin de deuil et de renoncement à l’enfant

Mais qu’en est il quand la mort vient voler votre enfant et que l’on doit accoucher d’un corps inerte dans une tristesse insupportable ? Comment retourner au travail lorsque l’on a vécu une fausse-couche la veille ? Il n’est pas évident de reprendre le cours de sa vie du jour au lendemain quand l’espoir d’être parent vous est arraché violemment.

Un vrai besoin de deuil et de renoncement à l’enfant qui n’a pas été et ne sera jamais est nécessaire aux parents pour avancer vers un nouveau futur et se reconstruire. La Nouvelle-Zélande a compris l’urgence de répondre à cette douleur, cette tristesse indescriptible. Le pays soutient ainsi les parents dans cette épreuve si difficile en leur offrant un peu de temps pour accepter la perte.

Un renforcement du soutien aux parents après une fausse couche

Porter un enfant 9 mois et accoucher d’un enfant sans vie sont les épreuves les plus terribles pour un parent. Comment affronter les regards et les questions après une grossesse à terme et un bébé absent ? La Nouvelle-Zélande vise, avec cette nouvelle loi, à approfondir son aide et sa compréhension envers les familles dans ce moment douloureux à surmonter.

Jacinda Ardern, première ministre de la Nouvelle-Zélande
Jacinda Ardern, première ministre de la Nouvelle-Zélande

Pionnier dans le combat des droits des femmes, la Nouvelle-Zélande octroie ce congé spécial pour les familles ayant recours à la gestation pour autrui soutenant ainsi des familles dans ce parcours du combattant pour accéder au statut de parents.