Trévizac : un merveilleux récit de vie plein de tendresse

Trévizac est de le dernier roman de l'auteur : Xavier-Marie Garcette. En son sein, Jean veut rendre un bel hommage à sa grand-mère qui l’a élevé seule à Trévizac, dans le Limousin.

Trévizac : un merveilleux récit de vie plein de tendresse

Pour ce faire, ayant atteint la soixantaine, il reprend un vieux cahier dans lequel il a consigné ses souvenirs et un peu tout ce qui lui passait par la tête, pour raconter son histoire.

L’histoire de Jean est intimement liée à celle de sa grand-mère Madeleine qui l’a élevé à la mort de ses parents. Ce récit est une sorte de déclaration d’amour pour celle qui lui a donné tout ce qu’elle pouvait pour qu’il devienne un homme.

À défaut d’argent, elle lui aura inculqué de toujours trouver de la joie de vivre, quelques soient les circonstances. Et aussi d’apprécier ce qu’il a. Car Madeleine n’est pas riche bien qu’elle vive dans un château de quarante-trois pièces. Elle est issue d’une famille privilégiée, mais elle s’est mal mariée et a tout perdu. Elle va apprendre à son petit-fils qu’il n’est nul besoin d’argent pour apprécier la vie !

« J’ai toujours aimé non seulement la littérature, mais aussi l’histoire, que ce soit celle de mon pays ou de ma famille. Peut-être parce que je ne sais rien de mes origines maternelles, je me suis passionné pour celles de mon père dont je ne voulais rien ignorer, et j’ai passé des heures infinies à corroborer récits et vieux papiers pour mieux comprendre comment nous en étions arrivés à cet étrange statut de vieille famille ruinée. »

Trévizax, écrit par Xavier-Marie Garcette

De nombreux sujets abordés dans « Trévizac »

« Trévizac », c’est une fiction qui traite d’un très grand nombre de sujets. C’est l’histoire de Jean et Madeleine, qui se sont voué une affection très forte jusqu’à la fin de vie de la vieille femme. Mais c’est aussi l’histoire du passage de l’adolescence à la vie d’adulte de Jean : ses premières amours, les responsabilités qui lui incombent à la mort de sa grand-mère, les décisions qu’il doit prendre pour son avenir alors qu’il n’y est pas préparé.

C’est aussi l’histoire de ceux qui ont vécu au château avant lui : la résistance contre les nazis. C’est aussi la vie de l’époque avec, par exemple, l’élection de François Mitterrand en 1981. Ainsi que l’histoire d’une jeune femme ukrainienne qui a dû fuir son pays. Ou encore l’histoire étonnante de la découverte d’un tableau d’Auguste Renoir qui est mis en vente aux enchères. Et c’est également l’histoire d’un bébé atteint de trisomie 21…

Une lecture dynamique

Xavier-Marie Garcette ne nous laisse pas souffler une seconde dans son récit. Il n’y a aucun temps mort. Dès les premières pages, il nous tient en haleine devant l’histoire de Jean et cette sensation ne nous lâche jamais. Son écriture est tout simplement magique. Sa description des sentiments est précise et fait son effet. La lecture est très visuelle. On s’imagine facilement le château de Trévizac délabré, l’eau qui coule par les trous dans le toit, les danses endiablées de Jean et sa grand-mère, ou encore la vente aux enchères.

Xavier-Marie Garcette, une plume à découvrir

Des rires, des joies, des peines, de la romance, ponctuent l’histoire de Jean, que l’on découvre enfant et que l’on quitte homme de soixante ans. Jusqu’au bout, celle qu’il appelle « Grand-Mère » sera auprès de lui, si ce n’est physiquement à ses côtés, au moins dans son cœur. Ce récit est touchant, les émotions dépeintes ne laisseront pas indifférent le lecteur. C’est une superbe plume à découvrir que celle de Xavier-Marie Garcette qui nous transporte littéralement.

Site de l’auteur : Xavier-Marie Garcette – Site de l’auteur (xaviermarie-garcette.fr)