Laurence Wagner : il nous présente « Tranche de vie » son dernier recueil de poésie !

Laurence Wagner : il nous présente « Tranche de vie » son dernier recueil de poésie !

Suite à la parution récente de son recueil de poésie « Tranche de vie », Laurence Wagner-Levkov nous a accordé une interview.

Pouvez-vous vous présenter en tant qu’auteur/poète ?

Née d’un père journaliste et d’une mère enseignante en français-histoire-géographie, j’ai baigné depuis mon enfance dans la littérature.

En 1973, à l’âge de 15 ans, ma vie a basculé. En une nuit, ma vue est passée de 10/10e à 1/10. De cette expérience j’en ai tiré une force, et j’ai décidé de la partager en écrivant une autobiographie sur mon parcours et le regard de la société envers les personnes handicapées, intitulée « un autre regard sur la vie ». Toujours dans l’esprit de communion avec les lecteurs, je me suis lancée dans la publication de recueils de poésie sur la vie de tous les jours. Ma dernière expérience en date est l’écriture d’haïkus (poèmes japonais).

Vous venez de faire paraître un recueil de poésie qui se nomme « Tranche de vie », pouvez-vous nous en dire plus ?

Tranches de vie » est une photographie du temps prise à un instant T. On peut comparer la vie à une immense baguette dont on mange une tranche chaque jour. Parfois le pain est frais, il croustille joyeusement. Parfois il est rassis mais on est bien obligé de l’avaler si on n’a que ça pour survivre. Parfois on réfléchit à la façon dont il est confectionné.

Au sein de votre recueil, vous décrivez un amour inconditionné pour Paris et la nature, qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?

Née à Paris dans le 12e arrondissement, et habitant en proche banlieue à seulement trois kilomètres, je peux dire que la capitale et sa nature m’inspirent régulièrement.

J’aime sortir des sentiers battus ; j’essaie de faire découvrir la ville à ma famille et mes amis à travers les sentiers, les passages, les poumons de verdure, sans oublier les promenades sur la seine ou les quais, sauf pour les irréductibles qui ne souhaitent visiter que les monuments habituels.

Avec les transports en commun, on peut quadriller toute la ville et constater que Paris n’est pas que du béton et de la saleté, mais peut aussi être une source d’inspiration et de ravissement.

Quelles sont vos inspirations pour vos écrits ?

Mes sources d’inspiration sont la vie de tous les jours, quel que soit le titre des recueils

Je parle de ce qui m’entoure, me fait sourire ou pleurer. Cependant, même dans les situations tristes, je me raccroche toujours à un espoir pour avancer et tourner la page.

Tout est propice à la narration : ma vie, la vie : naissance, enfance, adolescence, amitié, aventures, voyages, nature, mort…

Pour finir, un dernier mot pour vos futurs lecteurs ?

J’écris avec mon cœur, dans un langage simple car je le veux accessible pour tous.

Je ne garde que les poèmes que j’aime, car je me dis qu’ils peuvent alors également toucher ceux qui les lisent. Que l’on soit auteure ou lecture, il est important de se faire plaisir. L’évasion n’a pas de prix.  Bon voyage à tous. Mes recueils resteront toujours dans le même esprit.

Acheter « Tranche de vie » : Lien / Site de l’auteur : Lien.