Accueil » Beauté » Perte de poids : Quelle est la différence entre un régime hyperprotéiné et un régime hypocalorique ?

Perte de poids : Quelle est la différence entre un régime hyperprotéiné et un régime hypocalorique ?

Vous avez pris quelques kilos en trop pendant la crise sanitaire récente ? Figurez-vous que 70 % des Français sont également dans cette situation.

Voir Ne plus voir le sommaire

Pour perdre ces kilos en trop et retrouver une silhouette harmonieuse, certains recommandent un régime hyperprotéiné tandis que d’autres préconisent celui hypocalorique.

Bien qu’ils permettent de perdre du poids, ces deux régimes n’ont pas le même mode d’action et ne procurent pas les mêmes avantages. Découvrez dans cet article les éléments de différences entre les régimes hyperprotéinés et hypocaloriques, afin de faire le meilleur choix.

Les avantages du régime hyperprotéiné

Le régime hyperprotéiné est un programme minceur axé sur la consommation des aliments riches en protéines, mais dépourvus de lipides et de glucides. Le premier avantage de ce régime, c’est qu’il diminue la sensation de faim. En effet, les protéines étant plus lentes à digérer, elles ont un effet coupe-faim naturel, donnent une sensation de satiété plus longue et enlèvent toute envie de grignoter.

Ce programme est facile et simple à mettre en place. Il ne requiert pas également de compétences ou de connaissances particulières. En induisant une consommation élevée de protéines, ce régime booste aussi le métabolisme du corps humain.

Il incite ce dernier à utiliser plus de calories et d’énergie pour brûler ces molécules, ce qui favorise une perte de poids rapide. Grâce à tous ces avantages, ce programme basé sur la consommation de protéines peut être utilisé à d’autres fins que maigrir.

Le régime idéal pour la musculation

Parmi tous les programmes minceur recommandés pour faire de la musculation, le régime hyperprotéiné est idéal parce qu’il n’induit pas la consommation de lipides et de glucides. Ce faisant, il incite l’organisme à puiser dans ses réserves de graisse et de masse adipeuse pour satisfaire ses besoins en énergie.

Parallèlement, il préserve les muscles et les maintiens en bonne santé grâce à un apport journalier et constant en protéines. En résumé, ce régime permet de perdre du poids sans perdre de la masse musculaire. C’est donc le meilleur programme pour les personnes qui désirent perdre de la graisse et gagner en muscles.

Que mange-t-on lorsque l’on suit un régime hyperprotéiné ?

Lorsqu’on suit un régime hyperprotéiné, les aliments à manger sont les suivants :

  • la viande rouge,
  • les poissons (le saumon, le thon, etc.),
  • la viande de volaille,
  • les fruits de mer (les crevettes, les langoustines, les crabes),
  • les légumes verts comme le brocoli, le chou frisé et les épinards,
  • les œufs et les produits laitiers, en l’occurrence le fromage blanc faible en matières grasses.

En plus de ces denrées alimentaires, vous pouvez consommer les fruits à coque comme les amandes, les arachides et les pistaches. Les produits à base de soja comme le tofu, le yaourt et le steak de soja peuvent aussi être ingérés. Dans une certaine mesure, on peut aussi tolérer les produits riches en protéines, notamment les barres protéinées, les isolats de lactosérum, etc.

Le régime hypocalorique, pour quel profil ?

Le régime hypocalorique est un programme adapté aux personnes en surpoids ou obèses, parce que ce sont des facteurs de prédisposition à divers maux. Il s’agit particulièrement des troubles respiratoires, cardiovasculaires, etc.

avantages régime hyperprotéiné

En dehors des personnes en surpoids ou obèse, le régime hypocalorique convient à celles qui souhaitent perdre du poids dans un souci esthétique. Il est aussi recommandé aux sportifs qui doivent avoir un certain physique ou poids dans leur discipline.

Un régime qui permet de perdre du poids

Le régime hypocalorique est un programme minceur qui permet de perdre du poids en instaurant un déficit calorique. Il permet de réduire la quantité de calories consommée quotidiennement ou habituellement, ce qui incite l’organisme à brûler ses réserves de graisse pour satisfaire ses besoins en énergie.

Pour cela, ce régime se déroule suivant trois étapes. La première consiste à réduire votre consommation d’aliments riches en calories pour les remplacer par des denrées moins caloriques et plus saines.

La deuxième implique de retirer du régime alimentaire les aliments transformés, ceux trop gras ou trop sucrés. À cette étape, il est essentiel de prendre en compte les éléments suivants : le poids, l’âge, la taille, le sexe, les antécédents médicaux, le rythme de vie et les activités physiques pratiquées.

différence régime hyperprotéiné et hypocalorique

Cela permet de déterminer les aliments à consommer et ceux à retirer pour assurer un bon apport énergétique. Et pour cause, une restriction importante vous fera certes perdre du poids, mais peut aussi avoir des conséquences négatives sur votre santé. Elle peut notamment entraîner :

  • un effet yo-yo,
  • une fonte musculaire,
  • des carences nutritionnelles,
  • une fatigue ou une irritabilité accrue,
  • des troubles de comportement alimentaire,
  • un ralentissement du métabolisme du corps, etc.

La dernière étape du régime hypocalorique consiste à dresser un planning de repas journalier en veillant à varier les aliments utilisés.

Quels sont les aliments les moins caloriques à privilégier ?

Dans le cadre d’une restriction calorique, les aliments à privilégier sont les suivants :

  • les produits laitiers contenant moins de 20 % de matières grasses (le fromage blanc, le lait écrémé, le yaourt nature, etc.),
  • les viandes maigres de dinde, de veau, de poulet, de bœuf et de porc,
  • les céréales complètes (le pain, le riz, les pâtes, etc.),
  • les légumes verts frais, surgelés ou natures,
  • les fruits de mer,
  • les fruits frais,
  • les poissons frais ou fumés.

Les boissons non sucrées (l’eau, le café et le thé), les œufs et les féculents peuvent aussi être ingérés. De même, les pommes de terre et le chocolat noir peuvent être tolérés en petite quantité. Les corps gras (beurre allégé à 41 % de matières grasses, les huiles de noix, la crème allégée à 15 % de matières grasses, etc.) sont également autorisés en quantité contrôlée.

Quelle activité sportive faire et quelle fréquence pour perdre du poids ?

Pour une efficacité accrue, ces deux régimes doivent être accompagnés d’une activité sportive. Pour cela, les activités sportives à privilégier sont le cardio et le renforcement musculaire.

Pour le renforcement musculaire, deux à trois séances d’une heure par semaine sont amplement suffisantes. Entre chaque séance, respectez le temps de repos nécessaire en incluant au minimum une journée de repos entre deux entraînements.

En ce qui concerne les activités cardio, priorisez l’aquagym, le vélo elliptique et la course à pied. Ici aussi, deux à trois séances de cardio par semaine avec un jour de repos entre chaque séance sont idéales.