Covid-19 : Voici pourquoi les enfants souffrent moins de complications que les adultes !

La pandémie du covid-19 touche tout le monde. Mais pour les enfants, la situation est moins virulente. Voici pourquoi !

Covid-19 : Voici pourquoi les enfants souffrent moins de complications que les adultes !

La pandémie à fait de nombreuses victimes depuis son apparition en 2020. Entre des symptômes alarmants et des complications à n’en plus finir, le covid-19 a d’ailleurs fait l’objet de différentes études De quoi nous permettre de trouver les vaccins actuellement conseillés par les professionnels de la santé. Mais si l’on en croit les statistiques, les enfants seraient moins sensibles à la maladie que les adultes. Pourquoi ? On vous livre quelques détails dans la suite de cet article !

Une 5ème vague de covid qui inquiète

Désormais, le covid-19 est considéré comme une maladie saisonnière. Si cette dernière est en baisse de propagation durant nos mois de travail, elle est souvent plus virulente à l’approche des vacances. Et ce, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année. En cause : un manque de vigilance de la population et de nombreux déplacements. C’est d’ailleurs de la que vient l’arrivée du variant omicron qui inquiète encore plus actuellement.

Pour l’heure, le bilan n’est que légèrement en hausse. Mais cette situation incite déjà les professionnels de la santé à prendre les mesures nécessaires. Rappelons que ce nouveau variant du covid-19 semble moins virulent mais toujours plus apte à causer des complications. Un fait qui alarme encore plus les autorités puisque cette dernière attaquerait donc plus les personnes à risques.

Malgré tout, les statistiques indiquent que la pandémie reprend du terrain. Les chiffres ont d’ailleurs mis les autorités en alerte. Et ce, au point d’établir de nouvelles mesures de protection contre la propagation de la maladie. Des dispositifs qui ont d’ailleurs suscité quelques réactions et questions. Mais si les statistiques ont pu prouver certaines choses, c’est bien que les malades n’ont pas tous le même profil.

En effet, les personnes âgées ont plus tendances à présenter des complications que les jeunes. Le variant Omicron a toutefois été encore peu étudié. Les statistiques sur le sujet ne sont d’ailleurs pas assez étayées pour permettre au personnel médical d’établir un remède. Ce qui est sûr, c’est que les enfants sont moins susceptibles de souffrir du covid-19 que les adultes.

Un mode de fonctionnement différent ?

Les études menées concernant le covid-19 se sont fait de plus en plus nombreuses. Le facteur âge fait d’ailleurs partie de ces paramètres que l’on ne saurait négliger. En effet, les plus jeunes ont moins de risques de développer des complications. Quelle est la différence qui les protège plus que les autres ? L’Insem et l’Université d’Angers s’est penché sur la question afin de nous apporter quelques précisions.

Si l’on en croit Pascale Jeannin, il semblerait que chacun présente des interférons différents. Pour les plus jeunes, il s’agit de l’interféron « type Lambda 1 ». Dans le cas des adultes pourtant, ce sont ceux de « Type I » qui seront plus nombreux. Une différence qui apporte des modes de fonctionnement assez marqué contre le covid-19.

Alors que les premiers aident à lutter localement contre les maladies respiratoires, les seconds seront plus localisés sur l’ensemble du système respiratoire. Ainsi, à l’arrivée du covid-19 au niveau du nez, les interférons aident à les bloquer d’avance. Les risques qu’ils arrivent jusqu’au système respiratoire sont donc minimes. De quoi leur permettre de limiter la propagation de la maladie.

Malgré cette possibilité de lutter contre le covid-19, les enfants ne sont pas pour autant immunisés. Il arrive donc que ces derniers présentent tout de même des risques de complication dans certains cas. Il est donc de rigueur que l’on prenne des mesures adaptées afin d’assurer la protection de chacun.

Covid-19 : Les nouvelles mesures en vigueur

Depuis quelques semaines, les mesures de lutte contre le covid-19 se sont donc développées. Ces dernières ont pour objectif de réduire les risques de propagation mais aussi de protéger les personnes en déplacement fréquents. Parmi celles que l’Etat a instaurées, il est donc évident que les bars, discothèques et autres lieux de divertissement ne soient plus autorisés à ouvrir.

De même, les établissements scolaires et les entreprises se voient affublées de nouvelles mesures. Dans tous les cas, elles permettent de nous sortir de la crise en même temps que la vaccination. La campagne est d’ailleurs toujours en marche, ce qui devrait permettre de réduire les risques d’une nouvelle vague par la suite.