Covid-19 : Mauvaise nouvelle, un nouveau variant non répertorié découvert en Chine et menace le monde !

Une montée énorme des cas de contaminations au Covid-19 est recensée en Chine. Cela est accompagné de la découverte d’un sous-variant d’Omicron dans l’Ouest de Shanghai.

Covid-19 : Mauvaise nouvelle, un nouveau variant non répertorié découvert en Chine et menace le monde !

Alors que le reste du monde est occupé à redresser leur économie, la Chine dénonce un nouveau variant du virus Omicron.

En effet, depuis quelques jours, la première ville chinoise est de nouveau sous confinement et cela pour une durée indéterminée. La politique « Zéro Covid » de ce pays a bien marché jusqu’en mars dernier. Une flambée de contamination touche Shanghai en ce moment. Les détails sur le sujet dans cet article.

Le Covid-19 met à genoux la Chine

Si depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Chine a bien géré le nombre de contamination sur son territoire, la politique « Zéro Covid » est actuellement remise en cause. En effet, dimanche 3 avril, la Chine a dépisté un nombre hallucinant de cas en une seule journée. A savoir, 13 000 contaminations et c’est le plus grand nombre de cas positifs en un jour que le pays recense depuis le début de la pandémie.

Avec cette augmentation des cas testés positifs au Covid-19, les mesures sanitaires sont renforcées. Certaines décisions sont contestées par la majorité de la population chinoise, notamment la séparation des enfants de leurs parents. En effet, en cas de différence de résultats, les enfants sont obligés de quitter leur père et mère pour aller en quarantaine.

Par ailleurs, après des confinements partiels dans certains quartiers, la plus grande ville chinoise a été confinée. Depuis lundi 04 avril, les parties Ouest et Est de l’épicentre économique chinois entameront un confinement à tour de rôle à raison de 4 jours chacun. Cela est fait dans le but d’éviter un confinement total de la ville.

La moitié Est de Shanghai est confinée depuis hier jusqu’à jeudi inclusivement. La partie Ouest entrera en confinement à partir de vendredi. Certains scientifiques expliquent cette montée vertigineuse des nombres de contamination par le fait que le variant Omicron est très contagieux et l’efficacité moindre du vaccin de la Chine.

Un nouveau sous-variant d’Omicron

Depuis que le Covid-19 est entré sur la scène internationale, différents variants ont fait leur apparition. En passant par le variant Indien, le variant delta, l’Omicron et toutes ses déclinaisons. Cette fois encore, la Chine dévoile la découverte d’un sous-variant du virus le plus populaire de ces dernières décennies. Le degré de contagion de ce variant n’est pas encore communiqué.

Ce nouveau variant du virus a été dévoilé par les autorités de Suzhou, un département situé dans l’Ouest de la ville de Shanghai. La première partie de la ville va être mis sous confinement. Après vérifications complètes, il a été constaté que ce nouveau variant n’est répertorié dans aucune des catégories disponibles. Zhang Jun, Directeur adjoint du Centre de contrôle et de prévention des maladies le confirme, un nouveau variant d’Omicron vient d’être découvert.

En ce moment, tout ce qu’on sait est basé sur les informations fournies par le journal chinois Global Times. En effet, selon les articles qu’il a publié, il s’agirait d’une dérivation du virus BA.1.1. Aucun propos sur le danger que cela puisse éventuellement présenter. Sans nul doute, le fait qu’il n’entre pas dans les anciennes classifications préétablies empêche de se prononcer sur cette phase.

Dans les laboratoires de Suzhou, on commence à peine avec le séquençage de ce nouveau variant d’Omicron. Le but étant d’éradiquer la maladie à la source, un travail scientifique colossal promet d’être entrepris. En attendant, il est difficile donc de déterminer avec précision les raisons de la montée fulgurante des nombres de contamination.

Les enquêtes sur l’origine de la Covid-19 suspendus

Nombreux sont ceux qui pensent que la mesure d’« excellence sanitaire » proférée par le gouvernement chinois a d’autres objectifs. En effet, le quasi fermeture des frontières empêche la mise en place d’une enquête pour connaître la vérité sur l’apparition du Covid-19. En effet, jusqu’à maintenant, même l’identité du « patient zéro » reste inconnue.

Si plusieurs hypothèses ont été émises et les enquêtes n’ont pas apporté des résultats concluants. D’autre part, si ce sous-variant d’Omicron vient à traverser les frontières de Xi Jinping, aucun Etat pourra apporter la solution adéquate. Espérons que pour cette fois, les autorités Shanghaiennes maitriseront ce nouveau variant, avant qu’il ne soit trop tard.