Covid-19 : Découvrez ce qui change au 1er février 2022 pour les voyageurs ?

Le covid-19 apporte son lot de changement pour les voyageurs. De nouvelles mesures sont à prévoir dès le 1er février !

Covid-19 : Découvrez ce qui change au 1er février 2022 pour les voyageurs ?

Décidément, les mesures liées au covid-19 ne cessent de changer ! Rien que pour ce premier mois de 2022, l’exécutif a du prendre plusieurs nouvelles mesures dans le but de réduire les risques de contamination.

Malheureusement, les nouvelles flambées de la maladie n’arrangent pas les choses. Les adeptes du voyage devront d’ailleurs s’attendre à quelques changements dans leurs déplacements. Quels sont ceux à prendre en compte avant d’organiser vos prochaines vacances ? Voici les transformations importantes à retenir à partir du 1er février !

Covid-19 : passage au pass vaccinal ?

Cela fait quelques semaines maintenant que l’Executif en parle beaucoup. Alors que le pass sanitaire était jusque là la meilleure option pour faciliter nos déplacements, ce dernier ne serait plus le même. Ce dernier pourrait en effet prendre le nom de pass vaccinal. Un dispositif dont l’octroi n’est pas le même que celui des précédents. C’est donc tout un changement pour les voyageurs. En attendant, cette dernière promet moins de contraintes pour les français.

A noter que le pass vaccinal est avant tout une aubaine pour ceux qui souhaitent se déplacer dans les lieux de divertissements. Bien que la mise en place de cette dernière prend encore du temps, les changements se font déjà connaître petit à petit. D’autant plus que ce dispositif comprend de nouvelles mesures et imposent d’autres démarches. En effet, il faudra répondre à d’autres critères que celui du pass sanitaire pour l’obtenir.

Si l’on en croit les dernières nouvelles, le test PCR et le test antigénique négatif ne suffiront pas à obtenir un pass vaccinal face au covid-19. Les français qui souhaitent se le procurer devront en effet passer par la case « vaccination ». C’est d’ailleurs le critère principal pour l’obtention de ce dernier et du code QR qui s’en suit. En même temps, le Sénat a décidé de raccourcir les délais entre les doses de vaccination.

Désormais, les français pourront donc demander un rappel contre le covid-19 sous 4 mois seulement. Un délai assez court qui permet de promouvoir la campagne de vaccination. Notez d’ailleurs que ce dispositif ne s’applique pas seulement aux lieux de divertissement. Il faudra également le présenter pour les déplacements en train par exemple.

Un certificat qui se généralise !

Jusqu’à présent, chaque pays membre de l’Union Européenne pouvait établir son propre certificat covid-19. Une manière d’établir les mesures qui s’adaptent le plus à la situation de ces derniers face à la pandémie. Les conditions de ces derniers ne sont donc pas forcément les mêmes pour faciliter les déplacements des adeptes de voyage. Mais cette mesure pourrait bien prendre de nouvelles options dans les semaines à venir.

Il y a quelques semaines, la Commission Européenne a donc décidé d’établir de nouvelles règles. En effet, cette dernière a pour objectif d’harmoniser les mesures prises par l’Etat dans le but de faciliter les déplacements. Ainsi, la durée de validité du certificat covid-19 ne serait plus différente d’un pays à l’autre. Cette dernière serait uniformisée à 9 mois pour toutes les régions concernées.

Cette même commission a tenu à rappeler que ce dispositif ne serait disponible que pour les personnes ayant suivi le schéma de primo-vaccination. Les doses de rappel ne seront donc pas prises en compte dans cette validité instaurée par la commission européenne. Et sachez d’ailleurs que cette date n’a pas été instaurée à la va-vite ! C’est en effet pour des raisons sanitaires que cette durée doit être prise en compte.

En tout, ce sont dans les 270 jours que le délai est compté à partir de la seconde dose pour les vaccins nécessitant un rappel. Dans le cas d’une injection unique, le délai sera compté à partir de cette période par contre.

Covid-19 : Un temps d’adaptation nécessaire

Bien que la loi concernant cette nouvelle règle anti covid-19 ait déjà été mise en vigueur, elle ne s’appliquera pas tout de suite ! Les voyageurs pourront donc encore utiliser leur certificat pour le moment. En effet, la commission européenne a laissé un temps d’adaptation aux états concernés afin de mettre en place le dispositif.

Ainsi les voyageurs ont jusqu’au 1er février pour s’assurer que leur certificat anti covid-19 soit à jour et valide. Une mesure qui permettra à ces derniers de se déplacer plus efficacement par la suite !