Affaire Delphine Jubillar : Ces détails importants que l’on ne savait pas encore sur sa disparition !

Décidément, rien n’est commun dans toute cette affaire Delphine Jubillar. Jusqu’à maintenant, tout semble désigner un homicide mais rien ne le prouve. En effet, presque huit mois après sa disparition, les enquêteurs n’ont pratiquement rien. Zoom sur cette enquête mystérieuse !

Affaire Delphine Jubillar : Ces détails importants que l’on ne savait pas encore sur sa disparition !

Voilà plusieurs mois maintenant que l’on tente de trouver une explication valable à sa disparition. Dans l’affaire Delphine Jubillar, toutes les pistes sont explorées par les enquêteurs. Ces derniers ont d’ailleurs une théorie quant à ce qui est arrivée à la jeune femme. Mais certains détails pourraient-il venir changer la donne ? On a fait le point pour vous sur cette enquête qui n’en finit pas !

Quelles pistes sont explorées ?

Rien que cette année, les forces de l’ordre françaises ont déjà dénombré pas moins de 60 femmes tuées par leur conjoint. Ainsi, la question subsiste : Delphine Jubillar serait-elle l’une d’elles ? Tout semble l’indiquer même si les preuves sont insuffisantes pour étayer cette théorie pour le moment.

Pour l’heure, les enquêteurs penchent sur une disparition inquiétante tant le manque de preuves est accablant. A titre de rappel, la jeune femme a disparu depuis le 16 décembre 2020 dernier. Très vite, les enquêteurs ont écarté les pistes accidentelles. Voilà pourquoi, ils ont exploré les thèses criminelles.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que rien ne se passe comme dans les autres enquête pour l’affaire Delphine Jubillar. Les enquêteurs continuent d’ailleurs à explorer toutes les pistes. Malheureusement, aucune preuve ne vient soutenir leur idée d’homicide.

La dernière fois que les enquêteurs ont une trace de Delphine Jubillar vivante, c’est à Caganc-les-Mines en décembre de l’année dernière. Depuis, nul ne sait si l’infirmière est vivante ou non. Dès lors, la jeune femme laisse derrière elle un mari ainsi que deux enfants âgés de 2 et 6 ans.

Cédric Jubillar : il reste le principal suspect

Mais si personne ne sait réellement ce qui s’est arrivé dans cette affaire Delphine Jubillar, les enquêteurs ont bien une théorie. Selon les informations qu’ils ont bien voulu nous donner, il s’agit d’une affaire d’homicide. D’ailleurs, toute cette affaire tourne autour du mari de la disparue Cédric Jubillar. De plus, les enquêteurs ont vite découvert que le couple était en instance de divorce au moment des faits. 7 mois jour pour jour après la disparition, Cédric Jubillar est arrêté sur son lieu de travail.

Immédiatement, il est placé en garde à vue à la section de recherches de Toulouse. Selon les gendarmes, il est le principaal suspect dans cette affaire. A l’heure où nous écrivons, Cédric Jubillar est encore en détention. Puisque la Cour d’Appel de Toulouse a rejeté sa demande de mise en liberté provisoire. Motivant sa décision, la cour explique : « nous avons entre nos mains des preuves irréfutables qui attestent que Cédric Jubillar a participé dans le meurtre de sa compagne ».

Une phrase qui en dit long pour la famille de l’infirmière. En effet, les proches de la mère de famille sont donc fixés. Et l’affaire Delphine Jubillar n’est donc pas un cas d’enlèvement ou encore de suicide mais bel et bien d’assassinat. Du moins, tels ont été les propos de Me Laurent NakacjeHaarfi, l’avocat de la famille de Delphine Jubillar.

Qui dit vrai dans l’affaire Delphine Jubillar ?

Le secret d’instruction ne permet pas aux enquêteurs de dévoiler les détails des preuves entre leurs mains. Toutefois, les choses semblent se préciser et le maintien de Cédric Jubillar en détention semble le confirmer. Les enquêteurs ont suivi la piste des téléphones portables du couple au moment des faits. Puis, il y a eu le témoignage de la mère de Cédric Jubillar rapportant que son fils lui avait avoué ses intentions de tuer Delphine.

Pire, il avait assuré à sa mère à ce moment qu’il allait l’enterrer là où personne ne pourra la retrouver. Du côté de la défense, il accuse le coup et déplore la fuite de certaines informations dans la presse. De ce fait, la partie défenderesse demande et clame même l’exploration d’autres pistes. Pour l’heure, le principal suspect n’a pas changé sa version des faits.

D’après lui, Delphine Jubillar serait partie du domicile conjugal soir du 16 décembre 2020. En plein confinement et en pleine nuit de surcroît, la mère de famille a voulu sortir afin de promener leurs deux chiens. Plus tard, vers 4 heures du matin, il se serait rendu compte que les chiens étaient revenus seuls au domicile. Des faits surprenants qui rendent cette affaire Delphine Jubillar encore plus mystérieuse !