Perdre du poids : Pourquoi et quand devez-vous faire un régime zéro glucide ?

Perdre du poids : Pourquoi et quand devez-vous faire un régime zéro glucide ?

Avez-vous déjà entendu parler du régime cétogène ou zéro glucide ? Après avoir connu un gros boom aux États-Unis ces dernières années, il a pris d’assaut le reste du monde.

D’abord très controversé à cause de son approche différente de la diète, il a par la suite su convaincre plus d’un par son efficacité. En effet, si le premier réflexe pour perdre des kilos en trop est de manger moins gras, l’approche du régime zéro glucide est à l’opposé de cette théorie. Selon les pionniers de cette méthode pour le moins originale, il faudrait au contraire consommer plus de gras, tout en évitant plutôt les glucides, pour perdre du poids. Comment est-ce possible, et quels sont les autres avantages possibles du régime cétogène ? 

Qu’est-ce que le régime cétogène ?

Le régime cétogène est encore appelé « régime keto », et existe en fait depuis l’an 1920. Il faut préciser qu’à l’origine, il était pratiqué à des fins autres que celles qu’on lui connaît actuellement. En effet, le “keto diet” avait initialement été pensé pour traiter l’épilepsie et d’autres pathologies neurologiques. Désormais, il est beaucoup plus mentionné quand il est question de perdre du poids.

Le régime cétogène
Le régime cétogène

Il faut savoir que cétogène vient du mot « cétose » qui désigne le fait pour l’organisme d’utiliser la graisse comme source d’énergie plutôt que le glucose contenu dans les glucides. Il est donc essentiellement basé sur la consommation d’aliments gras au détriment des glucides, pour brûler la graisse stockée dans les cellules et ainsi perdre du poids. 

Le régime cétogène se distingue du régime pauvre en glucides par l’accent particulier qui est mis sur la restriction de ce macronutriment. Il garantit à ceux qui s’y adonnent, plusieurs bénéfices et pas des moindres. Mais avant de mentionner les avantages, rappelons qu’il existe cependant aussi des effets secondaires. Le site Sagessesanté note 4 dangers à ce régime, et il est important de les garder à l’esprit avant et après le démarrage de la diète cétogène. 

Quand envisager un régime zéro glucide ?

Un régime cétogène peut être envisagé dès lors que vous présentez un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à la norme. Pour rappel, la valeur normale de l’IMC (qui équivaut au rapport du poids par le carré de la taille) est comprise entre 18,5 et 24,9 kg/ m2. Autrement dit, dès lors que vous avez un IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2, vous devriez envisager un régime cétogène pour retrouver un poids de forme tout en vous mettant à l’abri des répercussions médicales du surpoids et de l’obésité.

Comment cela fonctionne ? Le régime cétogène a été conçu sur la base des besoins nutritionnels et du mode d’absorption des nutriments par l’organisme. Normalement, le corps humain tire des glucides, le glucose dont il a besoin pour produire de l’énergie… Mais en cas de pénurie, il peut également tirer cette énergie des lipides qui font partie des principales réserves énergétiques de l’organisme. 

Pourquoi faire une diète cétogène ?

En limitant drastiquement l’apport en glucides et en augmentant l’apport en lipides, l’organisme se retrouve forcé d’utiliser la graisse pour produire de l’énergie, plutôt que de la stocker. Le corps “brûle” donc plus de gras, par l’intermédiaire du foie, qui se charge de transformer les lipides en corps cétoniques pouvant servir de substrats énergétiques pour les cellules. L’utilisation prolongée des corps cétoniques comme principale source d’énergie induit un état dit de cétose, pendant lequel l’organisme carbure essentiellement au gras qu’il va également puiser dans les tissus adipeux. La lipolyse ainsi induite favorise une perte de poids rapide et durable.

Faire une diète cétogène
Faire une diète cétogène

Le régime cétogène est d’autant plus efficace pour mincir que les aliments gras dont il suggère la consommation (saumons, hareng, truite, maquereau, beurre bio et autres aliments riches en oméga-3). Ces aliments inhibent la production de ghréline, qui n’est autre que l’hormone de la faim. Parallèlement, le régime keto stimule la production de leptine, une hormone régulant la satiété. Tout ceci contribue à une perte de poids conséquente et durable : il est en effet possible de perdre jusqu’à 12 kilos les 12 premières semaines !

Ceci dit, comme l’explique Boris Hansel, médecin endocrinologue-nutritionniste à l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris (APHP), c’est l’arrêt du régime et la reprise de poids est problématique. 

Par ailleurs, les acides gras oméga 3 contribuent au bon fonctionnement du système cardiaque, nerveux et des intestins. Le régime Keto améliore de fait les fonctions cognitives, et facilite la digestion et l’absorption des nutriments. Un autre avantage majeur du régime keto, c’est qu’il optimise la régulation de la glycémie, réduisant ainsi les risques de développer un diabète de type 2. Il est en outre prouvé que le low carb aide à réduire l’inflammation au niveau du cerveau !

Le régime zéro glucide ne convient cependant pas à tous. Etant donné que ces nutriments sont nécessaires à la récupération après l’effort physique, la diète cétogène n’est pas adaptée aux sportifs ou aux personnes exerçant quotidiennement une activité physique soutenue.