Diabète insipide : Voici tous les éléments à tenir en compte sur cette maladie ! 

Découvrez sans plus tarder tout ce qu’il faut savoir sur le diabète insipide ! Symptômes, diagnostics à suivre, traitements…

Diabète insipide : Voici tous les éléments à tenir en compte sur cette maladie ! 

Le diabète insipide est une pathologie rare. Celle-ci se manifeste généralement par une envie fréquente d’uriner, associée à une sensation de soif excessive ! Envie d’en savoir plus sur cette pathologie chronique ?

On a demandé l’avis d’une endocrinologue professionnelle, connue sous le nom du Docteur Emmanuelle Lecornet-Sokol. Retrouvez toutes les informations que vous devez connaître dans le contenu de cet article. Les détails !

Le diabète insipide peut prendre deux formes, les voici !

Les reins font partie des organes les plus importants de notre organisme ! Ils y contribuent plusieurs rôles essentiels. Comme le fait d’assurer le maintien de la quantité d’eau nécessaire dont notre corps a besoin ! Ce dernier stocke l’eau grâce à l’hormone sécrétée par la glande hypophysaire, l’antidiurétique (AHD). Et lorsque les reins ne parviennent plus à équilibrer l’eau, c’est là que le diabète insipide survient !

En outre, il est important de noter que cette maladie chronique peut être retrouvée dans deux formes bien distinguées. Un individu peut être sujet du « diabète insipide central ». Celui-ci survient lorsque l’hypophyse n’est plus en mesure de produire la quantité suffisante d’hormone antidiurétique.

Le patient peut être également victime du diabète insipide « néphrogénique ». Pour ce cas en particulier, l’hypophyse parvient à fabriquer l’hormone antidiurétique ! Le problème est que les reins présentent des difficultés à la recevoir. Ces deux formes de la pathologie rare peuvent d’ailleurs entraîner de graves complications en cas de traitement tardif !

Comme on vous l’a présenté dans l’introduction, le diabète insipide se manifeste par une soif excessive ainsi que par une envie fréquente d’uriner. Et dans les deux cas, ces symptômes peuvent mener à une perte de poids inattendue. L’individu pourrait également se retrouver dans un état de fatigue permanente suivie par des maux de tête douloureux ! « Il faut immédiatement se rendre à l’hôpital pour être pris en charge », déclare l’endocrinologue !

Quels sont les principaux facteurs possibles ?

Diverses causes peuvent faire survenir le diabète insipide. Apparemment, un traumatisme crânien pourrait même le provoquer. Lorsque l’hypophyse subit un choc assez fort, celui-ci peut conduire à un total dysfonctionnement ! Cela inclut également les opérations qui se déroulent près de cette zone. Comme par exemple la métastase ou encore le craniopharyngiome qui peuvent tous les deux nuire à la post-hypophyse.

Apparemment, le fonctionnement de l’hypophyse pourrait être affecté en période de grossesse ! Lors qu’une femme attend son accouchement, celle-ci a tendance à boire et à uriner de manière très fréquente. Le docteur précise tout de même que ces manifestations n’ont rien à avoir avec le diabète insipide. « Il s’agit simplement d’un phénomène physiologique », soulignait-elle !

Pour faire regrésser un diabète insipide, le patient se doit de parvenir à boire suffisamment d’eau ! Or cela peut présenter de grandes difficultés pour les personnes sujettes à cette pathologie rare. « Une très importante (choc hypovolémique) peut survenir lorsqu’ils ne parviennent pas à avoir une bonne hydratation », a-t-elle expliqué ! Avant de poursuivre : « Le taux de sodium dans le sang peut alors augmenter et conduire à une hypernatrémie » !

La vérification du taux de sodium ainsi que la concentration des urines (l’osmolalité) au sein de l’organisme est alors nécessaire. Ce procédé fait d’ailleurs partie des premiers diagnostics à faire quand on parle de diabète insipide. « Lorsqu’une personne ne boit pas pendant plusieurs heures, ses urines deviennent très concentrées », souligne la spécialiste. Un test de restriction hydrique est également essentiel. Cela inclut diverses mesures comme celles du poids, de la tension, de la quantité d’urines ou des prises de sang.

Diabète insipide : Quels sont les traitements à suivre pour soigner cette maladie ?

En ce qui concerne le diabète insipide central, d’autres examens semblent être encore indispensables ! Il se trouve en effet que certaines anomalies génétiques peuvent en être les causes. Les médecins prescrivent aux patients des comprimés de desmopressine, forme synthétique de la vasopressine !

Dans tous les cas, ces médicaments devraient être pris plusieurs fois par jour au moment des repas. Les résultats du traitement ne se font pas remarquer dans l’immédiat. Cela dit, faire preuve d’une grande persévérance est nécessaire pour affronter le diabète insipide !