Dérèglement hormonal : le CBD, un allié naturel ?

Fatigue chronique, sautes d’humeur, frilosité ou transpiration excessive, prise ou perte de poids non associée à l’alimentation, chute de cheveux… le dérèglement hormonal se traduit par un vaste spectre de symptômes qui compliquent le diagnostic.

Dérèglement hormonal : le CBD, un allié naturel ?

A côté des médicaments et des thérapies hormonales, certains remèdes naturels peuvent contribuer à rééquilibrer la fonction hormonale. Et selon une étude récente, le cannabidiol (ou CBD) en ferait partie !

Qu’est-ce que le dérèglement hormonal ?

Comme son nom l’indique, le dérèglement hormonal fait référence à un déséquilibre affectant la production d’une ou de plusieurs hormone(s). Sécrétées par les glandes du système endocrinien, les hormones sont des substances chimiques qui circulent dans le sang pour réguler de nombreux processus physiologiques importants comme le cycle du sommeil, le métabolisme, l’appétit, la température corporelle, les fonctions sexuelles ou encore l’humeur.

Chez la femme, le bon fonctionnement de l’organisme est conditionné par l’équilibre entre plusieurs dizaines d’hormones comme l’insuline (pancréas), les œstrogènes (ovaires), la thyroxine (thyroïde) ou encore le cortisol (glandes surrénales).

Chaque seconde, les hormones permettent à plusieurs dizaines de milliards de cellules de notre organisme d’échanger des informations complexes pour réguler les fonctions physiologiques. Tout dérèglement dans cette partition minutieuse se traduit par des symptômes plus ou moins prononcés :

  • Une fatigue durable ou asthénie ;
  • Une humeur changeante et une certaine irritabilité ;
  • Une baisse de la libido ;
  • Des troubles du métabolisme et/ou des problèmes digestifs ;
  • Des épisodes d’Effluvium Télogène (chute de cheveux massive, soudaine et temporaire) ;
  • Des problèmes de thermorégulation, avec des sueurs nocturnes et/ou une frilosité excessive ;
  • Des problèmes de sommeil. Il s’agit le plus souvent d’insomnies, mais certaines femmes peuvent également souffrir d’hypersomnie ;
  • Un système immunitaire affaibli ;
  • Une prise ou perte de poids non associée à l’alimentation.

Quels peuvent être les symptômes du dérèglement hormonal ?

La pluralité des hormones et des interactions entre ces substances chimiques rend le diagnostic parfois complexe. Les praticiens s’orientent toutefois vers une demi-douzaine de causes en première intention, en fonction des symptômes et de leur sévérité.

La prise de certains médicaments et contraceptifs (pilule notamment), les thérapies hormonales, le stress chronique, l’anxiété, les événements traumatisants, les troubles alimentaires et la ménopause sont les causes les plus courantes des déséquilibres hormonaux chez la femme. La grossesse et l’allaitement se traduisent également par un déséquilibre hormonal temporaire.

En fonction des symptômes, le médecin traitant recommandera un ou plusieurs test(s) pour établir un diagnostic. Il peut s’agir d’un test sanguin (thyroïde, œstrogène, testostérone, cortisol), d’un examen pelvien (test de Papanicolaou), d’une échographie, d’un examen IRM, d’une scintigraphie thyroïdienne, etc.

Le CBD, un remède naturel contre le dérèglement hormonal ?

Le cannabidiol, ou CBD, est une molécule extraite du chanvre industriel. Contrairement au THC, elle n’a pas d’effet psychotrope et ne provoque pas d’addiction. Comme l’explique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « le CBD ne présente aucun risque pour la santé publique ». La substance fait même l’objet d’une grande expérimentation médicale en France pour le traitement de pathologies comme l’épilepsie, la dystonie, la maladie de Parkinson, la maladie de Crohn ou encore les douleurs chroniques associées à certaines formes de cancer.

Plébiscité pour ses propriétés anti-inflammatoires, ses vertus relaxantes et ses effets antalgiques, le CBD est autorisé à la commercialisation en France. On le retrouve sous forme d’huiles, de crèmes topiques ou encore d’aliments au CBD dans des boutiques spécialisées comme 321CBD, en parapharmacie et, plus récemment, en supermarché (Monoprix a récemment lancé un espace « CBD » au rayon beauté).

Une étude à petite échelle publiée sur Pub Med (accessible ici) a démontré la capacité du CBD à soulager les femmes qui souffrent de déséquilibres hormonaux. L’étude a porté sur deux groupes de patients : un groupe « CBD » (300 mg) et un groupe placebo. Résultat : les patients du groupe « CBD » ont enregistré une baisse significative du cortisol, l’hormone activant le stress. Rappelons que des niveaux élevés de cortisol peuvent impacter les hormones thyroïdiennes ainsi que les hormones sexuelles. En régulant la sécrétion de cortisol, le CBD contribue donc à l’équilibre hormonal tout en apportant de bons acides gras à l’organisme.