Lidl : Le patron de la célèbre enseigne de Hard Discount fait une très triste annonce !

Lidl connaît actuellement un phénomène de pénurie dans ses magasins en France. Nous vous livrons, dans cet article, tous les détails sur ce sujet d’actualités.

Lidl : Le patron de la célèbre enseigne de Hard Discount fait une très triste annonce !

Lidl annonce un phénomène assez triste actuellement dans ses magasins. A cause de la psychose de la guerre en Ukraine, des denrées alimentaires commencent à se faire rare chez le géant de la grande distribution.

De quels produits s’agit-il exactement ? Pourquoi une telle pénurie en ce moment ? Quelles sont les mesures prises en conséquence ? Suivez le guide dans cette histoire d’actualité et plutôt inquiétante…

Début de pénurie d’huile de tournesol chez Lidl

Michel Biero, directeur exécutif Achats et marketing de Lidl France, a annoncé que les prétendues pénuries ne doivent pas vous faire paniquer. En effet, Julien Denormandie, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a évoqué ce fait il y a environ une semaine sur Europe 1. Il n’y a donc pas de raison d’en faire une psychose.

E plus, Michel Biero nous donne une explication. Il est vrai que le stock de Lidl s’épuise plus vite. Ce qui ne cadre pas très bien avec les prévisions du groupe. La première raison de cette apparente pénurie est que les consommateurs achètent beaucoup plus d’huile de tournesol. Certains le font dans un but apparent de faire des réserves.

Lidl est alors obligé de prendre des mesures plus conséquentes. L’enseigne a alors apposé des affiches dans certains supermarchés. Ces affiches incitent simplement les acheteurs de revenir à la raison. Ainsi, les clients ne peuvent pas acheter plus de 4 bouteilles d’huile de tournesol 0,75 L, ou trois bouteilles d’1 L. Cette restriction va plus loin en interdisant plus de quatre bouteilles d’huile de colza.

Cependant, la couverture d’huile de tournesol par Lidl est établie entre le mois d’avril 2021 et celui d’avril 2022. Même s’il y a une inflation dans le marché européen avec une montée en flèche au mois d’avril. Le prix de la bouteille, qui était de 1,79 euros seulement en janvier-février, a augmenté jusqu’à 2,10 euros actuellement. Ce prix va encore augmenter surtout à la moitié du mois d’avril.

D’autres produits peuvent aussi connaître cette pénurie

En dehors de l’huile de tournesol, les poulets et les œufs pourraient aussi entrer dans une probable pénurie. Michel Biero, patron de Lidl France, explique que ceci serait dû à la guerre entre la Russie et l’Ukraine. En effet, ce dernier est le plus grand producteur de poulet de la planète. La production d’œufs est aussi affectée par la grippe aviaire. Entre 5 et 10 élevages seraient décimés en France par jour.

Avant la guerre, Ukraine produisait 1,5 million de poulets par semaine. Néanmoins, Il n’est pas le seul producteur mondial. Les pays européens cherchent ainsi d’autres pays pour s’approvisionner en poulet. Saviez-vous qu’environ 80% du prix de la production est réservé à l’alimentation de l’animal ? Cependant, l’Ukraine est le plus grand grenier de l’Europe.

L’inflation des denrées alimentaires a été estimée par Michel Biero de 3 à 3,5% pour la période de janvier à juin 2022. Il pense maintenant que cette inflation est beaucoup plus conséquente. Elle tournerait en effet de 5 à 8% sur la même période. Il l’a d’ailleurs annoncé dans Le Parisien le samedi 2 avril.

Au mois de mars, cette inflation a atteint 4,5% en France et en Europe. Pire encore, elle pourrait continuer à cause de la guerre en Ukraine. Elle concerne surtout les prix de l’énergie mais aussi ceux de l’alimentation. Selon la Banque de France, cette hausse des prix moyens pourrait atteindre 4,4 en 2022.

Des mesures préventives, seulement chez Lidl

Ces messages sont affichés par Lidl à titre préventif seulement. Ils n’ont pas de caractère obligatoire. Il faut seulement éviter des phénomènes de ruée. Vous en avez sans doute connus lors du premier confinement dû à la pandémie du Covid-19. Dans une telle période, le premier réflexe du consommateur moyen est toujours de faire des stocks. Il paraît que c’est tout à fait déraisonnable.

Comme tous les enseignes de grande distribution, Lidl doit faire face à un approvisionnement sous tension face à l’achat compulsif des consommateurs. Même si ceux-ci craignent une réelle pénurie à cause de cette guerre en Ukraine, la marque essaie toujours de rassurer sa fidèle clientèle. Il ne faut pas oublier que ce pays est le premier exportateur mondial d’huiles de consommation.