Accueil » Actualites » Inflation : Le gouvernement envisage des accords révolutionnaires avec les grands distributeurs !

Inflation : Le gouvernement envisage des accords révolutionnaires avec les grands distributeurs !

Des bruits courent qu’une vingtaine de produits seraient vendus à petits prix pour contenir l’inflation. Voici ce qu’il en est !

Voir Ne plus voir le sommaire

En France, l’inflation ne cesse de croître. Et ce, malgré les efforts combinés du gouvernement et de tous les acteurs économiques. Il faut dire que les causes extérieures rendent difficile le contrôle de la hausse généralisée des prix.

Ainsi, le pouvoir exécutif n’a d’autre choix que de travailler en parallèle avec les grandes distributions de produits essentiels. L’objectif est de trouver un accord rentable, qui doit essentiellement favoriser les ménages. Focus !

Inflation : Le pouvoir exécutif vient confirmer certaines rumeurs !

La situation actuelle n’est un secret pour personne. La crise énergétique, couplée aux problèmes d’approvisionnement internationaux, viennent accentuer l’inflation. Cette situation perdure depuis plusieurs mois déjà. Pourtant, ce ne sont pas les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement qui manquent. La CAF, par exemple, octroie des aides financières qui s’élèvent à plusieurs milliards d’euros en totalité. Les principales cibles, évidemment, sont les ménages.

Il est peut-être temps pour le gouvernement de changer de stratégie. C’est d’ailleurs ce qui a été révélé dans le Parisien. La rumeur parle d’un changement de cap dans le but de mieux contenir l’inflation. Ne vous inquiétez pas, il n’est pas question de supprimer les coups de pouce déjà octroyés auparavant. Le ministère du commerce envisagerait d’entreprendre une action qui impacte directement le quotidien de tout un chacun.

D’après nos sources : « l’une des possibilités, c’est d’avoir un panier de produits de première nécessité d’une vingtaine de produits, que la grande distribution s’engagerait à vendre presque à prix coûtant ». C’est assez ambigu, mais l’idée est là ! L’inflation doit coûte que coûte être maîtrisée. Et tous les acteurs économiques doivent être impliqués avant d’envisager une quelconque reprise.

D’autre part, il est à noter que notre source auprès du ministère tient à rester discrète. Néanmoins, elle se porte garante de la véracité des informations qu’elle nous fournit. D’ailleurs, ces renseignements semblent logiques, dans la mesure où le taux d’inflation est de plus en plus grave. Voici les détails sur cette mesure titanesque qui pourrait nous être d’une grande aide.

Les détails sur les négociations en cours !

D’emblée, il faut savoir que ce projet est encore à ses tout premiers débuts. De plus, le débat risque d’être assez musclé, puisqu’il en va du chiffre d’affaires des grandes distributions. L’État ne possède aucune mainmise sur leur politique de prix. Mais on espère que les deux parties vont faire en sorte que le pouvoir d’achat puisse augmenter. De cette manière, l’inflation pourra atteindre un seuil assez raisonnable.

Dans la réalité, ce projet de lutte contre l’inflation est assez prometteur, au vu de la liste des produits concernés. D’après notre informateur : « L’idée, c’est d’avoir un socle de produits de première nécessité dont les prix sont les plus bas possible. Ça va de l’hygiène bébé à l’hygiène adulte, aux produits laitiers, aux produits frais, aux pâtes… ».

Toujours à propos de ce dispositif de lutte contre l’inflation, notre source ajoute : « une vingtaine de références sur 20 000 à 30 000 références en magasin ». À en croire ces chiffres, les grandes enseignes devraient pouvoir supporter les conséquences de cette baisse significative des prix. Néanmoins, tout dépend des méthodes appliquées par le gouvernement pour les subventionner.

Puisqu’il s’agit encore d’une phase de négociations, les deux parties doivent alors posséder leurs arguments spécifiques. D’après notre source : « On est aux prémices des discussions ». Cela dit, un panier de cette envergure relève d’une volonté d’améliorer les choses. Ainsi, le gouvernement et les grandes distributions devraient rapidement arriver à un compromis avantageux pour faire face à l’inflation.

Dispositif anti-inflation : Quelques détails qu’il faut éclaircir !

Bien des gens se demandent si ce n’est pas simplement la suite du chèque alimentaire. Cette aide financière a pourtant été abandonnée par le gouvernement à la fin de l’année 2022. Mais il n’en est rien ! Ce dernier a vu trop de difficultés dans sa mise en place. Pourtant, ses actions sur l’inflation n’ont pas été assez satisfaisantes. D’où la décision de l’État d’y renoncer.

De leur côté, les grandes enseignes de distribution ont également leur mot à dire. Et elles s’opposent fermement à un projet de loi concocté par certains députés. Pour elles, le texte proposé par le pouvoir législatif va à l’encontre des objectifs d’augmentation du pouvoir d’achat. Elles ont même fait front commun en disant que cela va « dramatiquement et durablement » favoriser l’inflation.