Covid-19 : Grosse flambée des nouveaux cas en 24 heures, qu’en disent les autorités ?

Les statistiques liées au covid-19 ne cessent de se détériorer. On vous donne les détails des dernières informations en date sur le sujet !

Covid-19 : Grosse flambée des nouveaux cas en 24 heures, qu’en disent les autorités ?

La France fait face à une grave progression de l’épidémie du Coronavirus. Les chiffres montrent désormais à 12 714 personnes hospitalisées, contre près de 10 000 la semaine dernière. Le gouvernement a été obligé de prendre des mesures pour lutter contre cela. Statistiques des malades, mesures à prendre, décisions du gouvernement…Parlons des actualités Covid-19 en France.

Nouveau cas de Covid-19 : une hausse des chiffres très inquiétante

Les statistiques sont très inquiétantes. Sur les dernières 24 heures, le nombre de nouveaux cas a d’ailleurs dépassé les 59 000. Pendant la dernière semaine, 44 584 cas étaient donc identifiés chaque jour. Et ce, contre environ 30 000 cas par la semaine d’avant. Cette comparaison montre alors clairement l’accélération très rapide de cette cinquième vague de covid-19. Sur ces 7 derniers jours, le taux de positivité était à 6,5 %.

L’ingénieur Guillaume Rozier rassure quand même en disant : « La hausse des cas, qui reste très rapide, continue de faiblir ». Près de 12 714 patients atteints du Covid-19 sont actuellement hospitalisés en France. Dans les dernières 24 heures, près de 1 665 personnes ont été admises en urgence à l’hôpital.

Plus de 1000 personnes ont donc été hospitalisées chaque jour durant les sept derniers jours. Et le plus dur, c’est que le nombre de malades du covid-19 en état critique ne cesse aussi d’augmenter. À l’heure actuelle, 2 351 patients en forme grave sont en réanimation ou en soin intensif.

Malheureusement, 168 malades succombent à la mort à l’hôpital en 24 heures. Le nombre total de morts du Covid a désormais atteint les 119 899 depuis le début de l’épidémie. Avec cette progression très rapide de l’épidémie, l’Agence Régionale de Santé dans les Hauts-de-France demande à chaque habitant d’être vigilant et responsable.

La progression rapide de l’épidémie dans les Hauts-de-France et dans le nord

Les Hauts-de-France sont très touchés par cette progression du Covid 19. En seulement une semaine, le taux d’incidence a augmenté de 57 %. Dans cette région, le taux d’incidence est de 193 cas pour 100.000 habitants. Les zones limitrophes avec la Belgique sont les plus affectés d’après ce quе montrent les statistiques. Le taux d’incidence dans ces zones est estimé à 1 591 cas pour 100 000 habitants. Le département du Pas-de-Calais est aussi victime de cette forte progression.

Et ce, surtout dans les secteurs urbains de l’héninois, du béthunois, du lensois et de Saint-Omer. Le port du masque est de nouveau obligatoire en extérieur dans le Pas-de-Calais. Attaquant le département du Nord, la progression du Covid 19 est constatée dans la métropole lilloise, le valenciennois, le maubeugeois et le douaisis. Cette accélération donne un taux d’incidence de 272 cas pour 100 000 habitants.

Bref, la circulation intense de l’épidémie concerne tous les départements des Hauts-de-France. La progression est particulièrement forte dans les zones urbaines à forte densité de population. Cette reprise épidémique implique toutes les classes d’âge et plus essentiellement les petits enfants et les personnes âgées dépassant les 65 ans.

L’Agence Régionale de Santé rappelle aux habitants qu’il est l’importance des vaccins. Mais pas que ! Il est en de même des tests réguliers et des gestes barrières. Les annonces du gouvernement se sont multipliées et des mesures de protection ne cessent de s’imposer. Les informations données par l’état concernent surtout les entreprises et employeurs. En effet, ces derniers sont très touchées par l’épidémie du coronavirus.

Le Covid-19 : l’étau se resserre sur les entreprises, les restaurants, les bars et les discothèques

Le gouvernement met toujours un point sur le sujet du télétravail. Il n’impose pas cela dans les entreprises, mais le conseille fortement pour protéger la santé des employés. Le chef du gouvernement Jean Castex a même fait appel à tous les dirigeants d’entreprise pour qu’ils se tournent vers le télétravail pendant cette cinquième vague de Covid-19. Le ministre du travail Elisabeth Borne a aussi déclaré que les contrôles de l’inspection du travail seront très stricts et très réguliers. Ils vérifieront particulièrement les règles sanitaires, les gestes barrières et le distanciel. Les plus affectées par les décisions gouvernementales sont les restaurants et les discothèques.

Afin de diminuer la propagation du Covid-19, les fêtes et événements dans les bars et les restaurants sont strictement interdits jusqu’à l’année prochaine. Les activités de danse sont donc strictement interdites dans ces établissements, indique le dernier décret sanitaire. Les discothèques seront quant à elles, fermées jusqu’à nouvel ordre. Ce décret indique que ces mesures de sécurité sanitaire s’appliqueront dans toute la France jusqu’au jeudi 6 janvier.